Rugby : Daan Human s'est pris au jeu

©2006 20 minutes

— 

Solide en mêlée, habile dans le jeu. Daan Human s'est imposé cette saison comme un élément essentiel du pack toulousain. « Je pense que je suis actuellement dans ma meilleure forme depuis mon arrivée au club (comme joker médical, au cours de la saison 2004-2005), estime dans un bon français le pilier sud-africain (30 ans, 4 sélections). A présent je comprends mieux le jeu du Stade. »

Surtout, ce solide gaillard (1,87 m, 107 kg) est enfin épargné par les blessures. Entre l'été 2005 et le printemps 2006, il s'était tour à tour cassé un bras, une main et trois côtes. « Cette saison, j'ai plus de chance, lance Human. J'ai joué presque tous les matchs. » Très exactement, l'ancien pilier des Stormers, en Afrique du Sud, a disputé les quatre rencontres de Coupe d'Europe (trois titularisations) et treize autres (onze titularisations) en 17 journées de Top 14.

Laissé au repos pour le déplacement à Biarritz (16-21) le 23 décembre, l'ex-Springbok sera de nouveau sur le pont samedi contre Perpignan. Un match décisif dans la course aux demi-finales du Championnat, unique objectif du Stade après ses déboires européens. « J'espère que l'on va continuer sur notre lancée de Biarritz », lâche simplement le Sud-Africain. « Je fais le travail sur le terrain. Je ne suis pas ici pour parler. » Une discrétion que l'on retrouve au moment d'évoquer son avenir personnel. « Mon contrat se termine en fin de saison. Dans mon coeur, je sais ce que je veux faire ensuite. Mais pour l'instant, je ne peux pas en dire plus... »

N. S.