Sotchi 2014: Un entraîneur canadien accuse les Russes d’avoir modifié la piste de luge

JEUX OLYMPIQUES Pour favoriser leurs compatriotes...

R.B.

— 

La piste de luge de Sotchi le 12 février 2014.
La piste de luge de Sotchi le 12 février 2014. — XINHUA/SIPA

Wolfgang Staudinger l’a mauvaise. L’entraîneur de l’équipe de Canada de luge n’a pas digéré la quatrième place de ses athlètes dans l’épreuve du relais jeudi aux Jeux olympiques de Sotchi. Remportée par l’Allemagne, elle a vu la Russie et la Lettonie prendre les deux autres places sur le podium. Dans une interview accordée au Toronto Star, Staundiger accuse pourtant les Russes d’avoir modifié les conditions de la piste pour favoriser leur équipe.

Le CIO demande des preuves

«Le Canada était en argent au début mais plus nous descendions, plus nous allions lentement et c’est le signe clair que la piste a été ralentie, explique Wolfgang Staudinger. C’est toujours difficile à prouver, mais ça fait assez longtemps que je suis dans la luge pour pouvoir dire lorsque des athlètes, particulièrement les Autrichiens qui ont remporté la médaille d’argent (en luge biplace mercredi), parviennent à retrancher une demi-seconde, ce n’est pas normal.»

La suspicion a agacé le Comité international olympique. Interrogé sur ces accusations, le dirigeant du CIO Gilbert Felli a exigé plus que des simples doutes à l’entraîneur canadien. «S'il a des preuves ou des arguments, alors il doit les soumettre aux fédérations de luge, qui ouvriront ensuite une enquête, et alors le processus suivra son cours, a-t-il expliqué en conférence de presse. Jusqu'ici, c'est la première fois que j'entends des reproches à propos de la compétition d'hier (jeudi), mais comme vous le savez dans chacune des compétitions certaines personnes croient que d'autres ont triché. Je crois qu'elles devraient arrêter à moins d'avoir des preuves et qu'une personne puisse démontrer les méfaits.»