Sotchi 2014: Quand Maria Hoefl-Riesch frôle un lisseur sur le parcours du super-G

JEUX OLYMPIQUES Sans gravité…

R.B.

— 

L'Allemande Maria Hoefl-Riesch lors de la descente olympique le 12 février 2014.
L'Allemande Maria Hoefl-Riesch lors de la descente olympique le 12 février 2014. — KEVIN DIETSCH/NEWSCOM/SIPA

La collision aurait pu être terrible. Médaillée d’argent sur le super-G féminin des Jeux olympiques de Sotchi samedi matin, l’Allemande Maria Hoefl-Riesch a frôlé un lisseur, occupé à remettre une porte sur le parcours. Sans gravité puisque la skieuse, déjà championne olympique de super-combiné en Russie, n’est pas venu percuter le lisseur qui a eu le réflexe de reculer de quelques mètres.

 

En conférence de presse, Hoefl-Riesch n’a pas voulu accabler le lisseur attardé. «Cela n'a pas influencé ma course, a déclaré la skieuse. J’ai vu le lisseur quand j'étais une porte plus haut , a-t-elle expliqué. J’ai vu qu’il reculait et qu’il n'était pas dans ma ligne, ce n’était pas un problème.» Cela aurait pu en être un énorme.

Samedi, une skieuse russe Maria Komissarova s'est sérieusement blessée à la colonne vertébrale lors d'un entraînement dans le parcours de skicross des jeux Olympiques de Sotchi et a dû être immédiatement opérée.