Sotchi 2014: Rencontre entre Vladimir Poutine et Thomas Bach sur fond de polémique

JO L'identité du sportif qui allumera la flamme lors de la cérémonie d'ouverture ne serait pas si secrète...  

avec AFP

— 

Vladimir Poutine a fait des jeux Olympiques de Sotchi un symbole majeur du retour de la Russie sur le devant de la scène internationale et une opération de prestige personnel, mais le pari est risqué pour le président russe, estiment des experts.
Vladimir Poutine a fait des jeux Olympiques de Sotchi un symbole majeur du retour de la Russie sur le devant de la scène internationale et une opération de prestige personnel, mais le pari est risqué pour le président russe, estiment des experts. — Alexei Nikolsky Ria-Novosti

Le président russe Vladimir Poutine, qui doit rencontrer mardi à Sotchi le président du comité international olympique, a déclaré qu'il n'était pas impliqué dans le choix de l'athlète ou la personnalité qui allumera la flamme lors de la cérémonie d'ouverture des JO vendredi.

L'allumage de la flamme olympique dans le stade Fisht flambant neuf, construit au bord de la mer Noire, sera l'élément final de la cérémonie d'ouverture des Jeux retransmise dans le monde entier vendredi, mais l'identité de la personnalité choisie pour cette tâche honorifique n'a pas été révélée.

Polémique autour d'Alina Kabaeva

Les spéculations ont enflé ces dernières semaines à ce sujet en Russie, certains prédisant que ce serait la championne olympique de gymnastique rythmique en 2004, Alina Kabaeva, à laquelle des médias russes ont prêté une relation intime avec Vladimir Poutine.

«Je suis au courant de cela, Dmitri Peskov (le porte-parole du Kremlin, ndlr) m'en a parlé», a déclaré M. Poutine en référence aux spéculations sur le choix de la personne qui allumera la vasque olympique.

«Nous avons beaucoup d'athlètes de renom dans les sports d'hiver, connus dans le monde entier, et je ne vais pas m'impliquer dans ce processus», a-t-il ajouté.

La personne qui allumera la flamme -- et sera choisie par le comité d'organisation des Jeux -- devrait être un athlète russe de renommée internationale.

M. Poutine a indiqué que ce ne serait certainement pas lui: «Je ne représente pas les sports d'hiver, je suis juste un supporteur», a-t-il dit.

M. Poutine devait rencontrer dans la soirée de mardi les membres du Comité international olympique (CIO) à Sotchi, à commencer par son président, l'Allemand Thomas Bach, qui a succédé en septembre au Belge Jacques Rogge.

MM. Poutine et Bach s'étaient déjà rencontrés fin 2013 au cours d'une visite du nouveau président du CIO à Sotchi, pour inspecter les sites olympiques au bord de la mer Noire et dans les montagnes du Caucase, à Rosa Khoutor.