Lagardère fait son marché au rayon sport

©2006 20 minutes

— 

Remis de son échec dans la quête des JO pour Paris, Arnaud Lagardère multiplie les investissements dans le sport de haut niveau en France. Un an après avoir créé le Team Lagardère, « une plate-forme technique et scientifique inédite, destinée à favoriser l'entraînement sportif », le magnat des médias et de l'armement continue ses emplettes. La semaine dernière, il a ainsi déboursé 74 millions d'euros pour racheter Newsweb, un groupe de médias sportifs présents sur le Net. Le mois dernier, pour acquérir Sportfive, leader mondial des droits télévisuels et marketing du football, il avait signé un chèque de 865 millions d'euros.

Mardi dernier, Arnaud Lagardère a recruté Paul-Henri Mathieu au sein de son équipe de tennis. Il s'est également offert les sections sportives du prestigieux, mais financièrement exsangue, Racing Club de France. De quoi susciter quelques inquiétudes sur une éventuelle privatisation du sport en France, où l'Insep est toujours la référence. « Toutes les bonnes volontés, tous les moyens financiers sont nécessaires au développement du sport de très haut niveau. Il faut simplement se répartir les tâches, savoir qui fait quoi. Il y a tout à gagner à avoir des partenaires comme le Team Lagardère », estime Jean-François Lamour, ministre des Sports. De son côté, Arnaud Lagardère, qui à l'image de son défunt père est un véritable passionné de sport, veut avant tout mettre en avant les résultats de sa politique : « C'est un investissement, un vecteur d'images. Le but ultime est que le pays ait des médailles. »

Jérôme Capton