Football : le Racing s'offre un cadeau de Noël

©2006 20 minutes

— 

Dans une mauvaise passe depuis début novembre, le groupe de Jean-Pierre Papin a bien terminé l'année 2006 en dominant Amiens (1-0), hier soir à la Meinau en match avancé de la 20e journée de L2. Cette dixième victoire de la saison lui assure de passer les fêtes au chaud sur la troisième marche du podium, puisque Dijon (4e) pointe à 4 longueurs avant son déplacement à Bastia ce soir. « On avait à coeur de prendre les 3 points pour laver l'affront de Metz [4-1, 19e journée]. On a vu un très bon Racing », se réjouit l'entraîneur strasbourgeois.

Auteur d'un premier quart d'heure catastrophique, ses joueurs s'en tiraient heureusement sans dommage, malgré trois grosses occasions picardes (7e, 14e et 15e). Le temps d'assimiler le 4-3-3 à la lyonnaise mis en place pour la première fois par « JPP » et les Strasbourgeois emballaient la rencontre. Une tête décroisée de Yacine Abdessadki (23e) et deux frappes de Guillaume Lacour à mi-distance (29e et 32e) mettaient Cyrille Merville à contribution. Le gardien amiénois s'illustrait ensuite en relâchant dans son propre but une tête lobée mais anodine de Jeff Strasser, bien servi par Pascal Camadini. Une grossière erreur qui valait de l'or pour Strasbourg (1-0, 35e). Tout comme le réflexe étonnant de son vis-à-vis Stéphane Cassard, qui évitait le but contre son camp d'Yves Deroff et donc l'égalisation (61e). Le RCS opérait la fin de match en contre. Mais l'arbitre oubliait un penalty flagrant sur Eric Mouloungui et Renaud Cohade gâchait un quatre contre un. Sans conséquence.

Jérôme Sillon