Football : le mercato sous la loupe de Georges Eo

©2006 20 minutes

— 

A deux jours du déplacement à Toulouse (11e), l'entraîneur Georges Eo donnait son habituel conférence de presse hier matin. Il a peu évoqué le match mais s'est épanché sur quelques dossiers chauds.

L'impact de Fabien Barthez « Il nous apporte une certaine fraîcheur dans ses propos, estime le coach des Canaris. Ce qu'il dit, on le dit tous les jours, mais ça donne plus d'importance à notre discours. Par son naturel, sans forcément parler, il apporte aux uns et aux autres. Des joueurs de sa notoriété ont la classe sur le terrain et en dehors. » Quant à son retour, le coach l'entrevoit « pour le match de Coupe de France [officiellement le 6 janvier, 21 h, à la Beaujoire, contre Guingamp (L2)]. Cela fera trois bonnes semaines qu'il travaille. »

Un départ de Stojkovic ? Avec l'arrivée de Barthez, le gardien serbe a peu de chances de jouer. « Il ne va pas accepter la situation, reconnaît Eo. S'il ne joue pas, il perdra sa place en équipe nationale. » Un départ est imminent.

Les cas Wilhelmsson et Oliech « Moi, je crois en lui ! » Georges Eo n'est pas enclin à lâcher le Suédois Christian Wilhlemsson [9 titularisations seulement]. « C'est un bon joueur, explique Eo. Il nous le prouve tous les jours à l'entraînement. Mais il n'arrive pas à traduire ça en match. S'il a envie de partir, on discutera, car on ne retient pas un joueur contre son gré. Mais, moi, je ne lui demande pas de partir ! » Quant à Dennis Oliech, qui n'a toujours aucun but au compteur, le coach n'est pas opposé à le prêter six mois. Sochaux est sur les rangs.

D. P.