Football : l'OL franchit le cap des quarts

©2006 20 minutes

— 

La formation de Gérard Houllier n'est plus qu'à une marche du Stade de France. Vainqueur hier soir de Nancy (3-1), l'OL s'est qualifié pour sa troisième demi-finale de Coupe de la Ligue, la première depuis son succès dans cette épreuve en 2001. Le 16 ou le 17 janvier, le club rhodanien recevra Le Mans, tombeur de Sochaux (1-2).

En dépit des suspensions de Juninho et de Tiago ainsi que des blessures de ses quatre attaquants (Fred, Carew, Benzema et Wiltord), le quintuple champion de France a remporté son 22e succès en 27 matchs officiels. Mais l'OL a dû s'employer pour faire chuter le tenant du titre. Tout s'est décidé lors d'une seconde période particulièrement animée. La première fut en effet peu fertile en occasion. Les plus notables furent à mettre à l'actif des Lyonnais, qui se signalaient dès la 6e minute sur un coup franc de Kim Källström. Mais Alou Diarra ne parvenait pas à cadrer se reprise de la tête. Après une demi-heure lancinante, Lyon passait la vitesse supérieure. Un tir contré de Florent Malouda manquait de prendre à contre-pied Genaro Bracigliano (35e). Dans la foulée, le portier lorrain captait en deux temps une reprise en demi-volée du Guyanais, parfaitement servi par Hatem Ben Arfa (37e). Les deux hommes, très en vue, étaient décisifs peu après la pause. Une ouverture millimétrée de Ben Arfa était en effet convertie par Malouda (1-0, 53e), auteur de son 10e but toutes compétitions confondues. Nancy, qui n'avait jusqu'alors jamais vraiment été dangereux, réagissait et égalisait sur une frappe excentrée de Zerka (1-1, 65e). Mais comme souvent, l'OL faisait la décision dans le dernier quart d'heure au terme d'un une-deux entre Govou et l'incontournable Malouda, le milieu droit inscrivant son premier but de la saison (2-1, 78e). A la fin du temps réglementaire, Alou Diarra crucifiait définitivement les Lorrains (3-1).

S. M.