Basket : les Maritimes respirent un peu

©2006 20 minutes

— 

Le malade se porte mieux. Mais il n'est pas encore totalement sorti d'affaire. Après un début de saison marqué par le renouvellement de l'effectif et du staff, les blessures, une préparation tronquée et un comportement sportif erratique, Gravelines reprend des forces. Samedi dernier, les Maritimes ont clôturé l'année 2006 par un succès sur le parquet de Reims (68-88), la lanterne rouge. A la trêve, le BCM pointe ainsi au 10e rang de Pro A après quinze journées. Son bilan (23 points, 8 victoires pour 7 défaites) est certes quelque peu décevant. Mais il permet encore aux Maritimes de croire en une qualification pour la Semaine des As. Ce tournoi réunira les huit meilleures équipes de l'élite française à l'issue des matchs aller, à Nancy, du 8 au 11 février prochains.

« Il nous reste deux matchs pour cela. Face à Villeurbanne [le 7 janvier, lors de la 16e journée], on espère jouer un vrai match de basket, dur et engagé. Ensuite, nous affronterons Orléans », annonce Frédéric Sarre. Aidé par ses dirigeants, qui ont provoqué une réunion de crise et tancé leurs joueurs, le 30 novembre dernier, le coach gravelinois a passé de longues nuits blanches. Il dort un peu plus, même si son équipe est toujours capable de dilapider des avantages de 10, 15 voire 20 points. « Il va falloir enchaîner, souffle-t-il, après une demi-saison difficile. En attendant, laissons déjà reposer les corps et les esprits. J'espère que la reprise sera comme la reprise de la saison. » Eliminé de l'Eurocoupe, le BCM n'a de toute façon plus que le Championnat pour se faire plaisir.

O. M.