Affaire Zahia: Franck Ribéry et Karim Benzema relaxés

JUSTICE Le tribunal a reconnu que les deux footballeurs ne pouvaient pas connaître l'âge de l'escort-girl, mineure au moment des faits...

avec AFP

— 

Les footballeurs français Franck Ribéry et Karim Benzema, accusés d'avoir eu recours au service d'une prostituée mineure, la désormais célèbre Zahia, sauront le 30 janvier s'ils sont relaxés, comme l'a requis le parquet ou condamnés, a décidé jeudi le tribunal correctionnel de Paris.
Les footballeurs français Franck Ribéry et Karim Benzema, accusés d'avoir eu recours au service d'une prostituée mineure, la désormais célèbre Zahia, sauront le 30 janvier s'ils sont relaxés, comme l'a requis le parquet ou condamnés, a décidé jeudi le tribunal correctionnel de Paris. — Bertrand Guay AFP

Comme l'avaient demandé leurs avocats respectifs, Franck Ribéry et Karim Benzema ont été relaxés ce jeudi dans l'affaire Zahia. Le tribunal correctionnel de Paris a donc suivi l'avis du procureur et reconnu que les deux joueurs n'étaient pas au courant de la minorité de l'escort-girl au moment des faits, en 2008 et 2009. Il étaient accusés d'avoir eu recours aux services de cette prostituée alors qu'elle n'était âgée que de 17 ans.

Le tribunal, qui a également relaxé le beau-frère de Ribéry, a en revanche prononcé des peines allant de trois mois avec sursis à deux ans dont un avec sursis à l'encontre de cinq prévenus poursuivis pour proxénétisme.

«Un champ de ruines familial, personnel»

Dans sa plaidoirie, l'avocat de Ribéry, Me Carlo Alberto Brusa, avait clamé son espoir que ce jugement vienne marquer la fin d'un «cauchemar» pour son client, d'un «calvaire» qui laisse derrière lui «un champ de ruines familial, personnel». Quatre ans d'instruction, c'est «extrêmement venimeux, perturbant», souligne quant à lui Me Sylvain Cormier, avocat de Karim Benzema, «impatient d'en finir».