PSG: Yohan Cabaye peut-il passer au cap supérieur?

FOOTBALL Le milieu de terrain doit encore faire ses preuves à très haut niveau…

B.V.

— 

Yohan Cabaye sous le maillot de Newcastle, le 12 janvier 2014
Yohan Cabaye sous le maillot de Newcastle, le 12 janvier 2014 — SIPANY/SIPA

Dix petits matchs de Ligue des champions avec Lille. Internationalement reconnue, la future recrue du PSG Yohan Cabaye ne possède pourtant pas une expérience démentielle du très haut niveau. Certaines mauvaises langues lui reprochent même d’être parfois transparent dans les grands matchs, comme face à l’Espagne lors de l’Euro 2012. «C’est un constat un peu sévère, coupe le consultant foot anglais de Canal+, Jean-Luc Arribart. Sa titularisation au match retour face à l’Ukraine en barrages a tout changé. Quand la France avait le ballon, il rendait le jeu très fluide. Quand elle ne l’avait pas, c’est lui qui imprimait le pressing collectif.»

Si l’on peut débattre de la notoriété de son club de Newcastle ou de Lille, son arrivée au PSG représente pour lui, à 28 ans, un nouveau cap, celui du très grand club européen candidat à la victoire en Ligue des champions. «Il n’aura aucun problème pour être au niveau, estime Arribart. Il a vraiment amélioré son jeu et son influence cette saison. C’est quelqu’un à la trajectoire lente, un peu comme Eric Carrière, qui progresse lentement mais sûrement. Personne ne lui en voudra de partir à Newcastle car les supporters pensent qu’il mérite un meilleur club, qu’il est calibré pour plus grand.»

«Aujourd’hui il est à son sommet»

Son passage en Angleterre lui a permis de s’épaissir un peu, dans un championnat réputé comme très dur. «Quand tu vas en Angleterre,  tu dois aller au combat et il l’a très bien fait, juge Geoffrey Dernis, qui l’a côtoyé trois saisons à Lille. Maintenant, il parvient à faire la part des choses. Il joue quand il a le ballon et il va au casse-pipe quand il ne l’a pas. Il l’a très bien fait contre l’Ukraine où il a montré qu'il était un joueur complet à tous les niveaux.»

Et s’il n’a pas joué en Coupe d’Europe cette saison – ce qui le rend d’ailleurs éligible pour y participer avec Paris – il l’a prouvé à chaque match face aux cadors de Premier League. «Il a progressé petit à petit mais aujourd’hui il est à son sommet, ajoute son ancien coéquipier à Lille, Stéphane Dumont, très confiant sur son intégration à Paris.» «Avec son intelligence et sa compréhension du jeu, il peut donner encore plus de poids et d’efficacité au milieu du PSG, conclut Arribart.