Affaire Neymar: Le président du FC Barcelone démissionne

FOOTBALL Il passe le relais à son vice-président…

Loïc Bécart

— 

Le FC Barcelone n'a "aucun doute sur l'innocence" de l'international argentin Lionel Messi, soupçonné avec son père de fraude fiscale, a affirmé jeudi le président du club Sandro Rosell.
Le FC Barcelone n'a "aucun doute sur l'innocence" de l'international argentin Lionel Messi, soupçonné avec son père de fraude fiscale, a affirmé jeudi le président du club Sandro Rosell. — Lluis Gene AFP

Comme pressenti, le président du FC Barcelone Sandro Rosell a annoncé sa démission ce jeudi soir. Le dirigeant Blaugrana a été entendu par le comité directeur du club et a affirmé dans la foulée qu’il mettait fin à son mandat. Ce départ est une conséquence de l’affaire entourant le transfert du Brésilien Neymar.

«Ma famille et moi avons reçu des menaces, assure Rosell, après avoir énuméré les trophées remportés par le FCB et les joueurs passés par Barcelone sous son mandat. Et je ne veux pas que des accusations injustes comme celles concernant Neymar salissent le nom du club. La démission que j’ai présentée est irrévocable.»

Bartomeu en successeur

Il a ensuite passé le relais à Joep-Maria Bertomeu, qui devient le nouveau président du FCB «jusqu’en 2016», précise Sandro Rosell. «Ce club appartient à ses supporters et nous serons fermes pour défendre le respect qui lui est dû», a ensuite déclaré Bertomeu, qui était jusqu’alors vice-président du club.

Sandro Rosell était dans la tourmente depuis plusieurs jours et les révélations sur les clauses du transfert de Neymar, arrivée à l’été 2013 au Barça. Le journal El Mundo a en effet dévoilé le 20 janvier que le transfert du Brésilien avait coûté 95 millions d’euros, au lieu des 57 officiellement annoncés.

En cause notamment dans ce gonflement du prix, diverses clauses favorables à la famille de Neymar:  par exemple, le contrat prévoirait 8 millions d’euros pour le père de Neymar en échange d’un travail de «recruteur des futurs espoirs du club de Santos» et d’intermédiaire pour aider «à la souscription de contrats avec des entreprises brésiliennes».