Un derby pour une qualif

Jean-Alexis Gallien-Lamarche

— 

Claude Puel devra, une nouvelle fois, faire sans de nombreux cadres.
Claude Puel devra, une nouvelle fois, faire sans de nombreux cadres. — ANP / 20 Minutes

Pour la quatrième fois (sur les cinq derniers matchs), Nice s'exporte. Le Gym se déplace mardi soir à Marseille pour un 16e de finale de la Coupe de France, après avoir éliminé Nantes (0-2) il y a quinze jours. Pas le temps donc de digérer la victoire à domicile contre Ajaccio (2-0) en L1 que les Niçois doivent déjà se relancer en Coupe. « Il faudra sortir un gros match mardi pour passer ce tour. La fatigue est là, mais ces rencontres se jouent dans la tête, au mental et à l'expérience », résume le défenseur Timothée Kolodziejczak sur le site des Aiglons. Pour lui, « il ne faudra pas les regarder [les Marseillais] jouer, mais répondre bien présent ».

Un effectif diminué


Malgré un enchainement de matchs à l'extérieur, l'OGC Nice semble avoir repris du poil de la bête en 2014. « Nous n'avons pas le temps de tergiverser : nous allons jouer le coup à fond », commente encore « Kolo ». Et cela avec des blessures à répétition de certains cadres (Bodmer, Pejcinovic, Pied, Traoré, Eysseric), qui ne seront pas de retour pour ce match au Stade-Vélodrome. La charnière centrale Genevois-Gomis devrait être ainsi reconduite. En 2014, lorsque ces deux défenseurs étaient alignés ensemble, le Gym n'a encaissé aucun but.

■ Nice au Vélodrome

La dernière victoire à Marseille date de la saison... 2007-2008 (0-2). L'an dernier, Nice avait quand même obtenu le nul (2-2). Sur les six derniers matchs, c'est dix défaites et un nul au Vélodrome.