Voile: Thomas Coville repart pour son tour du monde

VOILE Le navigateur tente pour la troisième fois de battre le record du tour du monde en solitaire et sans escale...  

avec AFP

— 

Le skipper français Thomas Coville, le 12 novembre 2013, à Brest.
Le skipper français Thomas Coville, le 12 novembre 2013, à Brest. — FRED TANNEAU / AFP

Thomas Coville s'est de nouveau élancé de Brest (Finistère) vendredi matin à la barre de son maxi trimaran Sodebo pour essayer de battre le record du tour du monde à la voile en solitaire et sans escale détenu par Francis Joyon. Après avoir fait demi tour il y a deux mois, Coville, âgé de 45 ans, a de nouveau franchi la ligne de départ, à la verticale du phare du Créac'h (île d'Ouessant), à 07h42 (06h42 GMT) d'après son équipe, sous un vent de sud-ouest de 15 à 20 noeuds accompagné d'une forte houle.

Il devra être de retour avant le 15 mars à 21 h 15 min et 50 sec pour battre le record de Joyon (57 j 13 h et 34 min), établi en janvier 2008. Le skipper de Sodebo, qui a tenté sans succès à trois reprises (2008, 2009 et 2011) de battre ce record, l'un des plus difficiles de la voile hauturière, était en stand-by dans le port de Brest depuis le 18 octobre dernier.

Un premier départ avant de faire demi-tour

Il s'était bien élancé le 13 novembre à bord de son maxi trimaran de 102 pieds (31 mètres), mais avait dû faire demi-tour moins de 24 heures plus tard en raison d'une avarie. Coville, qui se donnait jusqu'au 15 janvier pour partir, avait ensuite envisagé de larguer les amarres dans la nuit de samedi à dimanche dernier avant de se raviser.

«Partir de nuit au près dans de la mer formée et des creux de 5 à 7 mètres soit environ deux étages d'un immeuble, devient vite compliqué en solitaire sur un bateau de 30 mètres. Il fallait simplement choisir le bon moment pour éviter de se retrouver coincé dans la matinée à Brest où on annonce moins de 7 noeuds de vent», avait-il expliqué, cité par son équipe.