FC Nantes: La Beaujoire ultra pressée de revoir Bosetti

FOOTBALL Lors du dernier FC Nantes-Nice, l'attaquant azuréen Alexy Bosetti avait chambré la tribune nantaise...

David Phelippeau

— 

A la fin du match aller, en septembre dernier, Alexy Bosetti était retourné chambrer les supporters nantais.
A la fin du match aller, en septembre dernier, Alexy Bosetti était retourné chambrer les supporters nantais. — Charly Triballeau / AFP

A chaque ballon touché, des sifflets vont tomber des travées de la Beaujoire. La tribune Loire attend avec impatience le retour d’Alexy Bosetti. Ce mercredi, à 18h45, cet ancien ultra de la Brigade sud, devenu footballeur professionnel, va fouler la pelouse nantaise lors du quart de finale de la Coupe de la Ligue entre le FCN et l’OGC Nice. «Sur les réseaux sociaux, certains supporters attendent ça, ça va égayer la soirée», reconnaît un membre de la Brigade Loire.

Pourquoi cette impatience ? Le dimanche 5 janvier, Nice s’impose (0-2) contre Nantes en Coupe de France. Sur le deuxième but niçois, Bosetti montre ostensiblement son tatouage de la Brigade sud à la tribune Loire.

Des provocations réciproques

Certains interprètent ce geste comme une quenelle. Le joueur coupe court à la polémique sur son compte twitter et laisse entendre qu’il voulait chambrer les Nantais… Bosetti n’en est visiblement pas à son premier coup d’essai. «En avril 2012, lors d’un déplacement à Monaco, on s’est fait caillasser nos voitures par des membres de la Brigade sud de Nice, raconte Romain, responsable de la BL. Une semaine plus tard, lors de la 1/2 finale de Gambardella, entre le FCN et Nice, alors qu’on l’avait chahuté pendant le match, Bosetti marque un but et vient nous chambrer. Il a mis de l’huile sur le feu ! »

A l'aller, Bosetti s’amuse à prendre en photo la Brigade Loire…

Il souffle ensuite sur les braises cette saison lors du match aller de L1. «Lorsqu’il est descendu du bus, il est venu photographier certains de nos membres, poursuit un supporter de la BL. Nous, on n’aime pas ça ! » Romain de la BL conclut : «Il n’y a pas de haine non plus. Toute sa notoriété repose sur ça car il ne brille pas vraiment sur les terrains…»