« Aux Jeux, il n'y a que les médailles qui comptent »

Propos recueillis par Fabien Binacchi

— 

Mathieu Faivre a otenu une 8e place.
Mathieu Faivre a otenu une 8e place. — Archives E. Dunand / AFP

Il fêtera ses 22 ans le 18 janvier. Et il fait désormais partie de ceux qu'on verrait bien en train de dévaler les pistes de Sotchi. En signant une 8e place en géant, ce week-end à Adelboden (Coupe du monde), le skieur azuréen s'est positionné pour faire partie de la sélection française aux Jeux olympiques. En attendant l'annonce de la première « short list », le 21 janvier, Mathieu Faivre fait le point avec 20 Minutes sur son début de saison et ses ambitions, s'il venait à s'envoler pour la Russie, en février.

Vous êtes aujourd'hui pressenti pour aller aux JO. Vous vous y prépariez ?

Ce n'était pas vraiment dans mes plans cette année ! Je m'étais simplement fixé des objectifs de classement. Mais aujourd'hui, je me dis que le travail que l'on a mis en place commence à payer. Je deviens de plus en plus professionnel. Maintenant, le boulot a été fait, mais il faut attendre la décision de la fédération [la liste définitive sera communiquée le 27 janvier].

Quel serait votre objectif si vous faisiez partie des sélectionnés ?

Faire un podium ! Aux Jeux, on ne se souvient que des trois premiers. Il n'y a que les médailles qui comptent. Alors forcément, c'est de la pression supplémentaire. En tout cas, le groupe français est très intéressant, car chacun tire l'autre vers le haut.

En attendant, quel va être votre programme ces prochains jours ?

J'irai disputer une nouvelle Coupe du monde le 2 février [en Allemagne]. Et d'ici là, je ferai une tournée des coupes d'Europe pour garder le rythme.

■ Palmarès

Le géantiste, licencié au club des sports d'Isola 2000, a déjà obtenu un titre de champion du monde junior, en 2010, et une 3e place en 2011. Il est le troisième Français de la Coupe du monde, actuellement.