Coupe de la Ligue: Le PSG ne veut rien lâcher cette saison

FOOTBALL Vainqueur à Bordeaux (1-3) en Coupe de la Ligue, le PSG peut tout rafler sur son passage dans les trois compétitions nationales...

Marc Nouaux

— 

Les joueurs du PSG fêtent le but de Blaise Matuidi lors du match de Coupe de la Ligue à Bordeaux, le 14 janvier 2014.
Les joueurs du PSG fêtent le but de Blaise Matuidi lors du match de Coupe de la Ligue à Bordeaux, le 14 janvier 2014. — F.LANCELOT/AP/SIPA

Mais jusqu'où ce PSG va t-il aller ?  Intraitable en Ligue 1, large vainqueur à Brest en Coupe de France, il y a une semaine, l'équipe de Laurent Blanc est allée s'imposer à Bordeaux (1-3) en quarts de finale de la Coupe de la Ligue. S'il continue sur ce rythme-là, on ne voit pas ce qui peut empêcher le champion de France en titre de réaliser un «grand chelem» dans les compétitions nationales.

«Il faut relativiser car peu d'équipes y arrivent, tempère Laurent Blanc, le coach du PSG. C'est toujours possible tant que l'on est qualifié dans toutes les compétitions. On peut le faire mais il ne faut pas qu'il y ait de soucis de cartons ou des soucis physiques. Mais forcément, il y aura des priorités.» En attendant, même avec une équipe remaniée (sept changements entre Ajaccio et Bordeaux), le PSG s'est qualifié pour le dernier carré de la Coupe de la Ligue sans forcer (Cavani et Zlatan ont joué une mi-temps chacun). 

«On peut jouer avec n'importe qui, la philosophie de jeu reste la même»

La perspective d'être engagé dans toutes les compétitions permet aussi au staff parisien de maintenir tout son groupe sous pression. «Les matchs s'enchaînent et on voit que l'on est solide et que l'on peut compter sur tout l'effectif, apprécie Blaise Matuidi, sorti du banc de touche pour faire le break en fin de match. Notre force, c'est que l'on a une grosse confiance en nous, on ne doute jamais. On peut jouer avec n'importe qui, la philosophie de jeu reste la même, et on fait de belles performances.»

A l'image d'un Javier Pastore étincelant, ces matchs où l'effectif tourne est également l'un des derniers moyens pour certains joueurs en disgrâce de retrouver de la confiance et des opportunités d'apparaître plus souvent dans l'équipe type. «C'est important pour tout le groupe, se réjouit Zoumana Camara, qui a été aligné aux côtés de Thiago Silva. On reste concerné, on sait qu'à un moment, on va faire appel à nous. Moi, je ne me prépare pas spécialement pour ces matchs de Coupe, je ne me focalise pas dessus, je veux être tout le temps prêt à jouer.» Tous habités par un féroce appétit, les joueurs parisiens ne veulent laisser que des miettes à leurs adversaires cette saison après avoir fait «l'impasse» sur les victoires en Coupe l'année passée.