Accident de Schumacher: Silence autour de l'état de santé de l'ex-pilote

FAITS DIVERS Le pilote est toujours hospitalisé à Grenoble après sa chute à ski...

avec AFP

— 

Un mois après son grave accident de ski à Méribel (Savoie), le septuple champion de Formule 1 Michael Schumacher était toujours en soins intensifs mardi à l'hôpital de Grenoble, les informations sur son état filtrant avec parcimonie.
Un mois après son grave accident de ski à Méribel (Savoie), le septuple champion de Formule 1 Michael Schumacher était toujours en soins intensifs mardi à l'hôpital de Grenoble, les informations sur son état filtrant avec parcimonie. — Patrick Hertzog AFP

Aucune information nouvelle ne filtrait mardi matin sur l'état de santé du pilote allemand Michael Schumacher, un peu plus de deux semaines après le grave accident de ski dans les Alpes qui l'a plongé dans un état critique. Interrogée lundi soir par l'AFP, son attachée de presse, Sabine Kehm, indiquait dans un bref texto qu'elle ne savait «quand allaient être communiquées de nouvelles sur l'état de santé» du septuple champion du monde de Formule 1.

Michael Schumacher, 45 ans, est toujours hospitalisé au CHU de Grenoble, où il a été placé dans un coma artificiel en raison de «lésions crâniennes diffuses et sérieuses», après avoir violemment percuté un rocher de la tête en skiant.

Etat «critique mais stable»

Lundi 6 janvier, date des dernières informations divulguées par le centre hospitalier grenoblois, le pilote allemand se trouvait dans un état «critique mais stable». Le soir même, une source proche du pilote évoquait cependant une «légère amélioration».

Michael Schumacher a été victime d'une lourde chute à ski dimanche 29 décembre alors qu'il s'était engagé dans un secteur hors piste de la station de Méribel, en Savoie, en compagnie de son fils et d'un groupe d'amis.

Selon les premiers éléments de l'enquête judiciaire, dévoilés le 8 janvier par le parquet d'Albertville, le champion, connu pour être un très bon skieur, aurait «délibérément» choisi de skier hors piste. Sa vitesse était «tout à fait normale» sur ce type de terrain, a précisé le parquet d'Albertville.