Ballon d’Or 2013: Certains votes ont été pour le moins surprenants

FOOTBALL Deschamps, Lloris, Ronaldo: tout le monde n’a pas voté Ronaldo, Ribéry ou Messi…

B.V.

— 

Cristiano Ronaldo, Pelé et Sepp Blatter à la cérémonie du Ballon d'Or 2013, à Zurich
Cristiano Ronaldo, Pelé et Sepp Blatter à la cérémonie du Ballon d'Or 2013, à Zurich — Sport Moments/DDP/SIPA

Le moment préféré des vrais amateurs de foot, ce n’est pas la remise du Ballon d’Or, mais l’analyse a posteriori du détail des votes. Juste pour le plaisir de voir qui des capitaines, sélectionneurs et journalistes des 208 pays de la Fifa n’aime pas voter commes les autres. Best-of.

Le plus à l’ouest: Gebreyes Degu Debebe, capitaine de l’Ethiopie
Son vote > 1. Xavi 2. Andrea Pirlo 3. Thomas Müller

A la rigueur, on veut bien lui accorder Thomas Müller, qui n’est pas pour rien dans les succès du Bayern cette année. Mais alors pour Xavi et Pirlo, franchement, on ne trouve pas d’explications. Si les deux sont certes extrêmement talentueux, le premier a connu sa pire saison depuis cinq ans quand le second commence franchement à sentir le poids de l'âge.

Le plus «wtf !»: Samuel Eto’o, capitaine du Cameroun
Son vote > 1. Yaya Touré 2. Lionel Messi 3. Eden Hazard

Il y a de tout chez Samuel Eto’o. La promotion du football africain avec Yaya Touré, le respect pour son vieux compère Lionel Messi et la préparation au futur Ballon d’Or 2014 pour Eden Hazard (ouais, on y croit). Même à bientôt 33 ans, tu restes le meilleur, Samuel.

Le plus corporate: Lionel Messi, capitaine de l'Argentine
Son vote > 1. Andrès Iniesta 2. Xavi 3. Neymar

Sort un peu de chez toi, Lionel, il n’y a pas que le Barça dans la vie. En toute bonne foi, Messi a donc voté pour deux joueurs qui se sont ramassés 7-0 en deux matchs de demi-finale de Ligue des champions face au Bayern. Ainsi que pour la dernière recrue du club. Dont acte.

Le plus tactique: Cristiano Ronaldo, capitaine du Portugal
Son vote > 1. Radamel Falcao 2. Gareth Bale 3. Mesut Özil

Au moins, lui, il fait les choses bien. Sans donner de points à ses principaux concurrents, Cristiano Ronaldo a été intelligent en votant en dehors du Real avec Falcao et Özil (même si ce dernier a fait la moitié de l’année à Madrid) et en désamorçant la polémique sur la concurrence de Gareth Bale en le plaçant deuxième. Celui-là, pas de doutes, tu le mérites Cristiano.  

Le plus malin: Hugo Lloris, capitaine de la France
Son vote > 1. Franck Ribéry 2. Manuel Neuer 3. Gareth Bale

En un vote, Hugo Lloris a réussi à contenter son coéquipier Ribéry, la grande confrérie des gardiens (Neuer) et l’association des anciens de Tottenham (Bale).

Le plus esthète: Hudson Anthony, coach du Bahreïn
Son vote > 1. Bastian Schweinsteiger 2. Andrea Pirlo 3. Mesut Ozil

Anthony Hudson est un homme de goût et de convictions. Aux exploits individuels, il préfère de loin la beauté du collectif, le génie des créateurs de jeu. Et franchement, si son vote est loin de la réalité, il a le mérite d’être au moins cohérent.

Les plus défensifs: Randrianarisoa Tahina, capitaine de Madagascar - Fu Bo, coach de la Chine – Ivan Dario Khan, capitaine du Mozambique – Eli Gutman, coach d’Israël
Leurs votes > 1. Thiago Silva et 1. Philipp Lahm

Ce sont les quatre votants qui ont choisi en premier un défenseur. Respect à eux, qui prouvent que le Ballon d’Or n’est pas (complètement) qu’une récompense d’attaquants.

Le plus spectaculaire: Didier Deschamps, sélectionneur de la France
Son vote > 1. Franck Ribéry 2. Cristiano Ronaldo 3. Zlatan Ibrahimovic

Didier Deschamps aime les débordements, les frappes puissantes et les ailes de pigeon. Le sélectionneur de l’équipe de France a décidé de ne pas placer Lionel Messi (absent 5 mois sur l’année 2013) dans son trio de tête au profit de Ribéry, Ronaldo et Zlatan Ibrahimovic.

Le plus visionnaire: Mikhael Fomenko, sélectionneur de l’Ukraine
Son vote > 1. Cristiano Ronaldo 2. Lionel Messi 3. Franck Ribéry

Juste après avoir été éliminé par les Bleus de Franck Ribéry en barrages pour la Coupe du monde, le sélectionneur de l’Ukraine Mikhael Fomenko n’a pas été mauvais joueur. Il a cité le Français en troisième place en donnant (comme pas mal d’autres) le classement final exact :  1. Ronaldo 2. Messi 3. Ribéry