Euro 2014: France - Russie à revivre en live comme-à-la-maison, 35-28 (score final)

R.S.
— 
Le joueur de l'équipe de France de handball Nikola Karabatic, lors d'un match de préparation à l'Euro 2014, le 5 janvier 2014 à Bercy
Le joueur de l'équipe de France de handball Nikola Karabatic, lors d'un match de préparation à l'Euro 2014, le 5 janvier 2014 à Bercy — LIONEL BONAVENTURE / AFP
21h52: La France a mis quelques minutes avant de rentrer pleinement dans son match. Au final, un écart de sept buts et une deuxième période sans encombre. C'est fini pour ce direct. Prochain rendez-vous pour l'équipe de France: mercredi, à 20h15, contre la Pologne.
SCORE FINAL: FRANCE - RUSSIE: 35-28.
60': ET C'EST FINI!!!!!
60': Le dernier but du match, il est pour les Russes.
60': Allez, la dernière minute...
58': Ah, William Accambray prend deux minutes pour un coup à la gorge. D'ici la fin du match, la France ne jouera que la 20 dernières secondes au complet.
57': La question maintenant, c'est la célébration de la victoire. Vodka ou champagne? Avec modération, on sait...
57': Joli tir par en-dessous d'Aslanyan qui trompe Dumoulin. Ils se débattent encore les Russes.
56': Guillaume Joli tire son péno sans feinte. Ca va sur la barre. Nobody's perfect.
55': William Accambray marque aussi. Cinq minutes à attendre avant d'officialiser ce premier succès du tournoi.
53': Premier but du match pour Guillaume Joli. Premières crampes pour les Russes.
52': La stat qui fait mal.
51': Une passe manquée de l'équipe de France en attaque. Ballon perdu. Bah oui, faut bien trouver des choses négatives à dire quand même...
49': Cyril Dumoulin fait un boulot énorme dans les buts en cette deuxième période.
49': Michael Guigou en contre-attaque! +10 pour l'équipe de France.
48': Nyokas va souffler sur le banc. Jérôme Fernandez fait son entrée. Le passage de relais inversé.
47': Kevynn Nyokas la baraque! Huitième but du match pour lui!
46': Kovalev marque. Pourtant, juste avant, Dumoulin claque une belle parade dans l'axe alors que l'attaquant russe avait un boulevard.
42': Mathieu Grébille y va de son petit but, imité par Guigou en contre-attaque. Comment ça la France joue encore en infériorité numérique?
41': Les Bleus vont jouer à un de moins pendant deux minutes. La différence se fait sentir: but russe dans la foulée.
40': ENCORE KEVYNN NYOKAS!!! Inarrêtable!
39': Et deux arrêts de Bogdanov! Derrière le contre russe pour réduire la marque. Rien d'inquiétant mais attention...
37': Nyokas en plante encore un!!! Lui et Karabatic font le job devant.
35': Nikola Karabtic, c'est six tirs, six buts depuis le début du match. Quoi d'autre?
34': Sorhaindo et Nyokas pilonnent Bogdanov.
32': Ca commence comme en première mi-temps: un premier but russe, puis Guigou qui marque. Si le scénario de la première mi-temps se refait à l'identique, ça dérangerait pas grand monde côté français...
31': Comme dirait Zinédine Zidane: "Eh oui, c'est la reprise." Cyril Dumoulin remplace Vincent Gérard dans les buts.
Mi-temps: Bon, pendant la pause, vous avez bien le temps de lire Michael Guigou nous expliquer que la France peut gagner l'Euro? Pour l'instant, les Russes font les frais de la motivation des Bleus.
30': KEVIN NYOKAS A LA DERNIERE SECONDE!!! Il donne cinq buts d'avance à la France au moment d'entrer aux vestiaires.
30': Belle faute sur Nikola Karabatic. Les Russes joueront à un de moins en début de deuxième mi-temps. Faut dire qu'on est pas loin du coup de la corde à linge...
30': A 20 secondes de la mi-temps, Claude Onesta pose son temps-mort. Pépère. Une seule consigne: pas perdre le ballon, ne pas s'exposer au contre.
29': La Russie vient de mettre son quatrième péno du match.
27': C'est en train de se rendre coup pour coup. Et tout à coup, Luc Abalo sert Nikola Karabatic dans l'axe pour se redonner de l'air. La machine est bien huilée.
Regarder le match en streaming, ça réserve parfois des surprises.
25': Honrubia ouvre son compteur, sans aucune opposition sur l'aile. Pourtant, les Russes sont au complet, cette fois...
24': Mais Luc Abalo remet les pendules à l'heure. Tout seul, comme un grand.
23': Un pénalty pour les Russes qui réduisent un peu la marque.

Un extrait du précédent temps-mort...

22': Premier but russe depuis un bail.
21': Et on n'arrête plus Nyokas qui met son troisième but de suite dans l'axe! La France s'envole!
20': Les Russes pourraient jouer avec un joueur de moins en permanence: ils enchaînent les suspensions temporaires. Nyokas en profite pour en planter deux.
18': Un arrêt de Gérard, une contre-attaque et un but de Nikola Karabatic. Voilà la machine en action! Trois buts d'avance!
17': Sorhaindo se heurte au gardien russe, un certain Bogdanov. Et ce n'est pas un arrêt du menton.
16': Le défenseur russe Pyshkin prend deux minutes après une faute sur Karabatic.
16': OH LE BUT EN CONTRE ATTAQUE DE GUIGOU !
14': Toujours pas d'arrêt pour Vincent Gérard, qui encaisse un pénalty. L'absence d'Omeyer se fait sentir.

Le programme sport de la soirée...

12': Le but russe en contre-attaque et derrière Karabatic qui va remettre les pendules à l'heure. Normal.
11': Et les Russes jouent à un de moins aussi maintenant et la France continue de marquer. Tout va bien!
10': Aïe la suspension de Nyokas pour deux minutes ! La France en infériorité numérique! Va falloir défendre serré...
9': Je crois que Nyokas vient de mettre K.O. un spectateur avec ce tir non cadré.
8': Bon, ça défend bien, mais Vincent Gérard n'a toujours pas fait le moindre arrêt.
6': Ca défend très bien côté français. Et derrière Karabatic conclut dans l'axe. LA recette.
5': Allez hop, deuxième pénalty en deux tentés pour Micha Guigou.
5': Autant être franc: vous ne lirez pas beaucoup de noms russes. Déjà à prononcer c'est pas simple, alors à écrire en direct...
4': Et Luc Abalo sur l'aile ! Et la Russie qui réagit derrière pour rester à un but.
3': Et les premier but de la soirée de Nikola Karabatic! Il y va tout seul, en force...
2': Et un pénalty de Michael Guigou, sur la droite du gardien. Tranquille.
2': Et c'est la Russie qui ouvre le score!
1': Une minute, trois occases, aucune au fond. Ca commence fort...
20h15: ET C'EST PARTI !!!!! Les Bleus engagent.

20h14: On va pas se mentir, la salle danoise est loin d'être pleine pour l'entrée en piste des Bleus.

20h08: Allez, on chante les hymnes et on joue...
20h08: Première bonne nouvelle: l'équipe de France est sortie de la tempête de neige. Hein Didier Dinart?
20h05: La composition de l'équipe de France. Que du grand classique. Thierry Omeyer, blessé, est absent.

Gardiens de but : Cyril Dumoulin (Chambéry), Vincent Gérard (Dunkerque).
Arrières gauches : William Accambray (Montpellier), Mathieu Grébille (Montpellier), Jérôme Fernandez (Toulouse)
Demi-centres : Nikola Karabatic (Barcelone/ESP),  Daniel Narcisse (PSG)
Arrières droits : Kevynn Nyokas (Chambéry)
Pivots : Igor Anic (Cesson-Rennes), Luka Karabatic (Aix-en-Provence), Cédric Sorhaindo (Barcelone/ESP)
Ailiers gauches : Michaël Guigou (Montpellier), Samuel Honrubia (PSG)
Ailiers droits : Luc Abalo (PSG), Guillaume Joli (Dunkerque)
20h00: Bonsoir à tous! C'est le début de l'Euro pour les Bleus dans un quart d'heure contre la Russie. Alors, la bande à Onesta redevient les Experts ou pas ?

Jérôme Fernandez l'a crié assez fort avant de s'envoler au Danemark où se déroule cet Euro : «Les Experts, c'est fini ! » Il y aura donc un peu de suspense dans cette compétition que la France n'aborde pas dans la peau d'un favori. Loin de là. C'est même sur la points des pieds que les coéquipiers des frères Karabatic, réunis pour l'occasion, démarrent leur tournoi lundi contre la Russie. Avec les forfaits d'Omeyer, Barrachet et B. Gilles et la retraite de certains cadres (dont Didier Dinart), Claude Onesta a été obligé de faire monter en grade quelques jeunes, présents pour la première fois en tournoi avec l'équipe nationale. Certains devraient avoir du temps de jeu dès cette entrée en matière contre l'adversaire le plus «expérimental» du groupe, selon les mots du sélectionneur des Bleus...

Un match à suivre en live comme-à-la-maison dès 20minutes dès 20h15. Vous pouvez déjà réfléchir à un nouveau surnom pour cette équipe puisqu'elle n'en a plus...