Qui a dit: «La standing-ovation? C’était facile, ils n’étaient que 500 dans les tribunes»

FOOTBALL Un indice: il jouait dans un stade quasiment vide…

B.V.

— 

Les joueurs du PSG se congratulent lors de leur victoire à Brest, le 8 janvier 2013
Les joueurs du PSG se congratulent lors de leur victoire à Brest, le 8 janvier 2013 — AFP PHOTO/FRED TANNEAU

On ne pouvait faire autrement qu’offrir le premier «Qui à dit» de l’année au patron des patrons de ce petit jeu-là. Encore très facile face à Brest (2-5), Zlatan Ibrahimovic a envoyé une petite pique au public de Brest, qui lui a pourtant accordé une standing ovation à la fin de la rencontre. «C’était facile, ils n’étaient que 500 dans les tribunes» a-t-il rétorqué au micro d’Eurosport, avant d’ajouter qu’il était quand même «content» de son triplé. Bon, si le stade Francis le Blé sonnait effectivement très creux, ils étaient malgré tout près de 8.000 supporters Brestois à garnir ses tribunes.

Mots-clés :