Qatar 2022: Pour Michel Platini, «certains (à la Fifa) aiment bien parler»

FOOTBALL Le président de l’UEFA a taclé Jérôme Valcke, le secrétaire général de la Fifa…

Bertrand Volpilhac
— 
Michel Platini, le président de l'UEFA, le 26 octobre 2013, à Londres.
Michel Platini, le président de l'UEFA, le 26 octobre 2013, à Londres. — Leon Neal / POOL / AFP

Jérôme Valcke a pris tout le monde de court. En annonçant mercredi que la Coupe du monde 2022 aurait lieu en hiver, le secrétaire général de la Fifa s’est attiré pas mal de critiques au sein même des instances dirigeantes. Dans la foulée, c’était déjà le vice-président de la Fifa, Jim Boyce, qui s'étonnait des propos du Français. Ce jeudi, c’est Michel Platini qui tacle, dans les colonnes de L’Equipe : «Lors du comité exécutif qui s’est tenu début octobre, il a été décidé de lancer une grande consultation de tout le football et qu’une décision ne serait prise avant le Mondial 2014 au Brésil», se lamente le président de l’UEFA.

«Il a aussi été convenu de ne pas parler de ce sujet d’ici-là, poursuit-il. Je ne vois donc pas pourquoi il est évoqué publiquement. Il y a deux mois, c’est Blatter qui en a parlé. Maintenant c’est Valcke. Alors qu’il s’agit d’une décision qui relève du comité exécutif de la Fifa. Mais peut-être que le comité exécutif ne sert à rien… En fait, certains aiment bien parler.»

Une critique qui n’empêche pas «Platoche» d’être favorable à l’idée :  «C’est une position personnelle que j’ai déjà exprimée […]. Mais il faut consulter toutes les familles du football avant de prendre une décision.»