Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
SPORTVIDEO. Nicolas Anelka assume sa «quenelle» et réfute tout accusation d'antisémitisme

VIDEO. Nicolas Anelka assume sa «quenelle» et réfute tout accusation d'antisémitisme

SPORT
24h après sa quenelle, il a réagi sur twitter...
L'attaquant de West Bromwich Albion Nicolas Anelka.
L'attaquant de West Bromwich Albion Nicolas Anelka. - ALBERTO LINGRIA / AFP
Pierre Koetschet

Pierre Koetschet

Il avait été discret après son doublé et sa «quenelle» samedi après-midi.



Retrouvez le doublé de Nicolas Anelka avec la vidéo de Canal+Sport en cliquant ici.

Dimanche, Nicolas Anelka a livré sa version sur son compte twitter, s'en prenant notamment à Valérie Fourneyron, la ministre des sports.

Voici ses explications:

«  Signification de quenelle: anti-système. Je ne sais pas ce que le mot religion vient faire dans cette histoire ! — nicolas anelka (@anelkaofficiel) 29 Décembre 2013  »

« Cette quenelle est une dédicace à Dieudonné. En ce qui concerne les ministres qui donnent leurs propres interprétations de ma quenelle, — nicolas anelka (@anelkaofficiel) 29 Décembre 2013 »

« ce sont eux qui créent l'amalgame et la polémique sans savoir ce que signifie vraiment ce geste ! — nicolas anelka (@anelkaofficiel) 29 Décembre 2013 »

« Je demanderai donc aux gens de ne pas se faire duper par les médias. — nicolas anelka (@anelkaofficiel) 29 Décembre 2013 »

« Et bien sûr, je ne suis ni antisémite ni raciste et j'assume totalement mon geste. — nicolas anelka (@anelkaofficiel) 29 Décembre 2013 »

Dans le viseur d'Anelka, deux ministres (ou ex-ministres) donc, Chantal Jouanno, et Valérie Fourneyron qui a condamné ce geste sur twitter.

« Le geste d'Anelka est une provocation choquante, écoeurante. Pas de place pour antisémitisme et incitation à la haine sur terrain de foot — Valérie Fourneyron (@vfourneyron) 28 Décembre 2013 »