PSG: Les Parisiens peuvent-ils devenir des fils de pub?

FOOTBALL Les joueurs du PSG connaissent une notoriété grandissante…

Romain Baheux

— 

Les joueurs du PSG célèbrent leur victoire contre Sochaux (5-0) le 7 décembre 2013 au Parc des Princes.
Les joueurs du PSG célèbrent leur victoire contre Sochaux (5-0) le 7 décembre 2013 au Parc des Princes. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Depuis quelques jours, Zlatan Ibrahimovic a envahi encore un peu plus les écrans de télévision de l’Hexagone. Choisie pour vanter les mérites d’une console de jeux vidéo, la star suédoise incarne la politique sportive mise en place par les investisseurs qataris, arrivés dans le club de la capitale il y a deux ans et demi. De retour au premier plan, le PSG mise sur des joueurs de classe mondiale. Mais leur renommée est-elle suffisante pour devenir des bêtes de publicité et intéresser des annonceurs en-dehors du cercle sportif?

«Ibrahimovic est un personnage de pop-culture»

Autant être clair d’emblée; en matière de marketing, il y a Ibrahimovic et le reste du monde dans l’effectif parisien depuis le départ de David Beckham. «C’est un personnage de pop-culture, dont la notoriété dépasse largement le monde du football, souligne Pascal Crifo, directeur de l’agence publicitaire Fred & Farid Média. Thiago Silva et Edinson Cavani sont à classer dans une deuxième catégorie de joueurs mais sans commune mesure avec Ibrahimovic, qui s’est construit un véritable personnage de fiction.»

Pour l’instant, l’image des joueurs du PSG est surtout utilisée par les partenaires du club et par leurs équipementiers. Récemment, Thiago Silva s’est illustré dans une publicité pour une célèbre marque de vêtements de sport en vue de la Coupe du monde au Brésil. Très importante en Amérique du Sud, la notoriété du capitaine de la Seleçao et celle de son partenaire Edinson Cavani n'atteignent pas encore les mêmes niveaux en Europe.

«Sirigu et Verratti pourraient jouer dans une publicité pour des pâtes»

«Sans une performance importante, le club n’est rien et le joueur non plus dans l’univers publicitaire, poursuit Gilles Portel, directeur d’Havas Sports & Entertainment. La notoriété des joueurs est montante mais elle reste trop faible pour attirer la mère de famille vers une marque. Ça peut venir avec un très bon parcours en Ligue des champions ou en Coupe du monde pour les joueurs internationaux.»

Les opportunités sont donc réelles pour les joueurs du PSG même si la frénésie publicitaire après le titre de champions du monde 1998 des Bleus a peu de chances de s’appliquer à un club. «Les footballeurs peuvent constituer des raccourcis de notoriété pour les marques. Le public peut associer un produit à des sportifs qui réussissent. Si c’est pertinent, on peut imaginer beaucoup de choses, explique Pascal Crifo. Une marque comme Evian pourrait faire une campagne avec les jeunes du PSG pour toucher la jeunesse. Une marque de pâtes qui se lance en France peut très bien miser sur Sirigu et Verratti pour jouer dans une publicité.» Avec Ibrahimovic pour donner des conseils d’acteur?