Ligue des champions: Pour les Italiens, l’élimination de la Juventus, c’est la faute de Michel Platini

FOOTBALL La Une de Tuttosport avance un très ironique «Merci Michel»…

B.V.

— 

Capture d'écran de la Une de Tuttosport le 12 décembre 2013
Capture d'écran de la Une de Tuttosport le 12 décembre 2013 — Capture d'écran 20minutes

Les Italiens l’ont mauvaise. Quelques jours après un tirage au sort de la Coupe du monde loin de leur être favorable (en tout cas moins qu’à la France, admettons-le volontiers), ils ont aussi deux de leurs trois clubs qualifiés en Ligue des champions, la Juventus et Naples, qui ne verront pas les huitièmes de finale. Ce qui est sans doute plus grave pour la Juve, championne d’Italie, éliminée sous la neige par Galatasaray mercredi après-midi. Enfin… autant à cause du club turc que de Michel Platini, pourtant ancien joueur de la Vieille-Dame, qui aurait favorisé l’adversaire de la Juve selon Tuttosport, un gros quotidien sportif transalpin.

«Merci Michel» –en français dans le texte– titre ainsi Tuttosport, en gros sur sa Une. Et à l’intérieur, un édito critique sans ambages le président de l’UEFA et son organisation. Extraits: «Pourquoi, dans la nuit de mardi à mercredi, la pelouse de Galatasaray n’a-t-elle pas été bâchée? Et pourquoi les jardiniers ont-ils autant massacré un seul côté du terrain? Parce qu’ils savaient que ce serait le côté où la Juventus attaquerait pendant une grande partie du match (ndr: arrêté le mardi soir, le match a repris à la 34e minute mercredi midi)».

Bref, tout est de la faute de Platini. Aurelio De Laurentis, président de Naples, reproche d’ailleurs à «Platoche» d’avoir donné une poule trop difficile à son équipe (avec Arsenal et Dortmund). «Le problème vient de Michel Platini. Quand il comprendra qu’il doit faire plaisir aux grandes nations du football européen, comme l’Angleterre, la France, l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie. Mais non, il est resté aux côtés de petits pays, parce qu’il a besoin de votes pour son élection. J’espère qu’il prendra la présidence de la Fifa comme ça nous n’aurons plus ce genre de problèmes et nous pourrons enfin faire du football un show spectaculaire et moderne.»

De Laurentiis: "Quand Platini comprendra qu'il doit faire plaisir aux grandes nations..." sur WAT.tv sélectionnée dans Sport