Ligue des champions: Henrikh Mkhitaryan, ne comprend pas «comment l'OM a pu finir à 0 point»

FOOTBALL Le meneur du jeu arménien du Borussia Dortmund, qui a grandi dans le sud de la France, est revenu pour la première fois dans son pays d’adoption en Ligue des champions mercredi soir au Vélodrome…

Propos recueillis par Camille Belsoeur, à Marseille

— 

L'attaquant du Borussia Dortmund, Henrikh Mkhitaryan (en jaune) face au Marseillais Lucas Mendes, le 1er octobre 2013 à Dortmund.
L'attaquant du Borussia Dortmund, Henrikh Mkhitaryan (en jaune) face au Marseillais Lucas Mendes, le 1er octobre 2013 à Dortmund. — Michael Probst/AP/SIPA

 C’est dans un français quasi-parfait qu’Henrikh Mkhitaryan, dont le père a joué à Valence dans la Drôme, est revenu sur la qualification sur le fil du Borussia à la sortie des vestiaires dans le froid du Vélodrome. 

Henrikh, cette victoire de votre équipe face à l’OM a mis du temps à se décider…
Oui, on a joué jusqu’au bout et on a réussi à marquer le but dans les dernière minutes. On est très heureux pour ça.

Avez-vous apprécié ce retour en France, sur la pelouse Vélodrome ?
C’est la première fois que je jouais un match de Ligue des champions en France et ça m’a fait très plaisir.

Qu’avez-vous pensé de cette équipe de l’OM ce soir ?
L’OM est une très bonne équipe et je ne sais pas comment ils n’ont pas pu obtenir de points cette année en Ligue des champions, mais je crois que pour l’année prochaine ça va être une équipe plus forte qui pourra se battre pour la qualification.

Avez-vous eu peur de rater la qualification au fur et à mesure que la fin du match approchait ?
Oui bien sûr qu’on a eu peur. Il y avait 1-1 et on savait que Naples gagnait face à Arsenal dans l’autre match, donc si on faisait un match nul on était éliminé. Mais on a fait du jeu jusqu’au bout et on a finalement inscrit ce but.