Football : La pression sur les épaules du Racing

©2006 20 minutes

— 

Un derby de l'Est très attendu. C'est avec un avantage de seulement deux points sur le 4e (Dijon), que le groupe de Jean-Pierre Papin (3e) aborde le sommet de la 19e journée de L2, ce soir (20 h 30) à Metz. Une marge de manoeuvre réduite par rapport aux onze longueurs d'avance des Lorrains, eux qui survolent le Championnat avec 43 points. « Strasbourg possède le même total [34 points] que Sedan, leader la saison passée après dix-huit journées. C'est un excellent parcours, rappelle le président messin Carlo Molinari. La différence, c'est que le nôtre est exceptionnel. » « Ils ont un bon pied en L1 et sont actuellement au-dessus du lot, concède “JPP”. Perdre à Metz serait donc logique. Mais y gagner marquerait les esprits. Un derby, ce n'est pas un match comme les autres. Ce n'est pas toujours le plus fort qui l'emporte, mais celui qui en a le plus envie. »

Les Strasbourgeois devront réaliser un sans-faute pour espérer ramener trois points capitaux dans la course à la remontée. Car les Messins avancent des arguments solides : ils ont gagné leurs huit rencontres à domicile, possèdent la meilleure défense de L2 (8 buts encaissés) et s'appuient sur un duo d'attaque de feu, Babacar Gueye et Papis Cissé ayant inscrit 18 des 26 buts de leur équipe (70 %). De son côté, les coéquipiers d'Hervé Tum connaissent un léger passage à vide depuis quatre rencontres (5 points pris). Sa force de caractère, qui lui a permis de renverser plusieurs situations compromises, sera encore son meilleur atout pour mettre fin à 23 ans d'insuccès à Metz.

J. Sillon