Football : Le résultat passera avant la manière

©2006 20 minutes

— 

C'est juste une question de survie. Le FC Nantes (19e) accueillera demain soir (20 h) Le Mans (11e) au stade de la Beaujoire, à l'occasion de la 17e journée de L1. Avec en toile de fond le spectre de la L2. Les Canaris ne décollent pas des profondeurs du classement et n'ont pas remporté le moindre match depuis le 28 octobre dernier contre Monaco (1-0).

Lors des cinq dernières rencontres, les Nantais n'ont glané que 3 points sur 15 possibles. A ce rythme-là, ils pourraient quasiment dès la trêve compromettre leurs chances de renouveler leur bail dans l'élite. Pour remonter ses joueurs, l'entraîneur Georges Eo joue sur la corde affective. « Tout le monde est concerné et triste et ça se voit !, reconnaît-il. Moi, le premier. Il y a une seule chose qui m'importe ce sont ces 120 personnes qui travaillent au FCNA, les supporteurs et le club. De toute façon, c'est nous qui allons sortir tout le monde de l'ornière. » De son côté, le latéral droit Eric Cubilier hausse le ton. « J'en ai marre de perdre, commence-t-il très agacé. Il va falloir montrer beaucoup plus d'envie que la semaine dernière [revers à Rennes (2-0)]. » Et lorsqu'on lui parle de l'infime amélioration dans le jeu en Bretagne, sa réaction est brutale. « Je m'en tamponne de ce petit mieux ! Il faut que l'on marque, du genou, du dos ! La manière, on s'en fout, il faut gagner ! »

Un discours incisif qui détonne dans l'habituel concert de déclarations amorphes. « J'entends tous les jours parler de changement d'entraîneur et de président, mais c'est nous qui sommes en première ligne, conclut-il. Et c'est à nous de sortir le club de la galère ! »

David Phelippeau