Liste noire de supporters: La Cnil lève la mise en demeure du PSG

FOOTBALL – Le club n’avait pas demandé l’autorisation de constituer une liste de supporters indésirables…

Antoine Maes

— 

Des supporters du PSG le 18 août 2013 au Parc des Princes.
Des supporters du PSG le 18 août 2013 au Parc des Princes. — KENZO TRIBOUILLARD/AFP

La liste n’est plus noire. La Cnil (Commission nationale informatique et liberté) a levé jeudi la mise en demeure pesant sur le PSG pour sa fameuse «liste noire». En septembre dernier, le club parisien s’était fait taper sur les doigts pour n’avoir pas déclaré l’existence de ce fichier, dans lequel sont répertoriés les noms de personnes que le club ne souhaitait pas voir accéder aux rencontres du club.

«La présidente de la Cnil prend acte des éléments communiqués par le PSG Football, notamment le dépôt de dossiers de formalités appropriées. Compte tenu de cette mise en conformité, aucune suite ne sera donnée à cette procédure», indique la Cnil. Environ 2.000 personnes seraient inscrites sur cette liste. 

La liste est en fait constituée de deux fichiers: celui des interdits de stades (IDS) et des interdits administratifs de stade (IAS), mais aussi un autre, construit à partir de contrôles de police et de renseignements fournis par les pouvoirs publics. En fonction des noms inscrits sur ces listes, le club parisien se réservait le droit de vendre ou nom des billets à des supporters jugés indésirables.

Contacté par 20 Minutes, Cyril Dubois, l'avocat à l'origine de l'action de la CNIL, explique que «les mises en demeure sont levées, mais la demande d'autorisation du PSG est en cours d'instruction. Les listes ne sont donc pas encore validées». Dans un courrier adressé à la CNIL, la Ligue des droits de l'homme (LDH) dans lequel elle demande des explications sur la démarche du PSG, et apporte son soutien aux supporters, explique L'Express.

Mots-clés :