«Richard peut être 4e ou 5e »

— 

Riccardo Piatti et Richard Gasquet.
Riccardo Piatti et Richard Gasquet. — A. Reau / Sipa

Richard Gasquet, qui affronte ce jeudi Roger Federer au Masters, n'est plus l'immense espoir du tennis français qui déboulait à Shanghai il y a six ans. C'est un joueur infiniment plus complet qui doit viser plus haut, selon son entraîneur Riccardo Piatti.

Vous n'avez jamais perdu espoir de voir Richard Gasquet franchir un cap ?

Quand je travaille avec quelqu'un, je ne regarde pas le passé ni les matchs perdus de peu, je m'en fiche. J'ai vu qu'il s'améliorait. En Australie, il y a deux ans, il a pris trois sets par Ferrer sans lutter, par exemple. Ensuite, il l'a un peu plus tenu à Rome. Il a compris comment le jouer, puis il a gagné les deux derniers matchs. Ce sont des signes probants.

Peut-il encore aller plus haut ?

Oui, il y a encore de la marge pour Richard. Rafa, Djoko et Murray sont meilleurs que lui. Le reste, c'est-à-dire quatrième ou cinquième mondial, c'est à sa portée.

Qu'est-ce qui lui manque ?

L'expérience. Ça ne veut pas dire qu'il n'en a pas, mais qu'il doit être moins nerveux dans les moments importants. Les meilleurs ont joué tellement de grands matchs qu'ils sont en contrôle en permanence. Il peut améliorer son coup droit, même si techniquement il est correct. Le problème, c'est qu'il utilise trop souvent la remise alors qu'il pourrait attaquer plus. Il peut aussi se déplacer plus intelligemment.

Propos recueillis par Julien Laloye