Tennis : L'Argentine à Moscou en outsider

©2006 20 minutes

— 

Même avec un soutien de poids tel que Diego Maradona, les Argentins ne partent pas favoris de la finale de la Coupe Davis face à la Russie, ce week-end à Moscou. Toujours à la recherche de leur premier succès dans cette épreuve, les Sud-Américains tenteront de mettre fin à l'invincibilité russe dans leur capitale, qui dure depuis onze ans. Pour cela, le chef de file David Nalbandian sera accompagné en simple par Juan Ignacio Chela, qui possède la particularité d'avoir toujours battu le nº 3 mondial, Nikolaï Davydenko, en cinq confrontations. « Je ne suis pas surpris de voir qu'ils ont mis Chela, parce que ni Acasuso ni Calleri n'auraient pu me battre sur cette surface [moquette]. Cela tombe bien que je débute vendredi, car je n'ai qu'une envie, c'est de jouer », confie Davydenko, qui a profité de la mini-trêve avant la finale pour se marier.

Même si les deux capitaines se sont bien gardés de donner un favori pour cette rencontre, la présence de Marat Safin, toujours transcendé en Coupe Davis, pourrait bien faire la différence. « Tout ce qui vaut la peine d'être vécu dans l'année de transition que je viens de traverser, c'est la Coupe Davis. Nous ne voulons pas la perdre car on ne sait pas quand se présentera à nouveau une telle occasion », explique l'ancien nº 1 mondial, vainqueur de six de ses huit confrontations avec Nalbandian. « C'est un très grand joueur, mais il ne me fait pas peur », répond pourtant l'Argentin.

Gaël Anger