Ligue des champions: Anderlecht – PSG à revivre en live comme-à-la-maison (0-5, score final)

R.S, B.V pour le live

— 

L'attaquant du PSG Edinson Cavani lors du match contre Valenciennes le 25 septembre 2013.
L'attaquant du PSG Edinson Cavani lors du match contre Valenciennes le 25 septembre 2013. — BAZIZ CHIBANE/SIPA
91': C'est fini. Demonstration du PSG. Zlatan est énorme. Bref, rien de bien neuf. Les Parisiens filent vers la qualification en huitièmes de finale.
88': Les sadiques, ils mettent deux minutes d'arrêts de jeu...
83': Roh le quintuplé était si près...
79': C'est un peu longuet cette fin de match, tout le monde s'est arrêté depuis un bon quart d'heure. Sauf Zlatan, qui veut claquer son quintuplé.
74': Oh si ça rentre ça Zlatan...
72': Tiens, bel arrêt de Sirigu sur une frappe détournée de Camara.
69': Le gardien d'Anderlecht avait lancé un message avant le match à Zlatan. Comment dire...

«Mais imaginez si nous perdons 0-5 face au PSG. Cela gâcherait sérieusement mon anniversaire. C'est pourquoi je lance un appel: «Ibrahimovic s'il te plaît, épargne-moi d'un but de classe mondiale»
66': Lavezzi va bientôt sortir. Le seul parisien pas bon ce soir.
64': Encore une jolie reprise, poteau-rentrant. Y a rien à faire contre ce type-là, rien.
62': Et de 5... et de 4 pour Zlatan !
60': Cavani avait la balle du 5-0...
58': Le PSG se met à jouer un poil trop facile. Des dribbles dans son camp et compagnie...
54': Les Harlem Globe Trotters ce PSG...
53': La tristesse dans les yeux du défenseur...
52': Et de 4... Quelle erreur du défenseur d'Anderlecht, le pauvre... Il offre le 4e à Cavani...
50': Comme prévu, et en toute logique à 3-0 avec le match de dimanche soir à Saint-Etienne, le PSG joue désormais en marchant.
47': La grosse boulette de Sirigu! Il a failli offrir le but à Gillet. Il se reprend bien en se couchant.
46': C'est reparti à Bruxelles!
45': Je vous pose ça la, débrouillez vous avec.

45': C'est la mi-temps. Zlatan Ibrahimovic est en démonstration.
41': C'est quand même fabuleux que ce type n'arrive pas à marquer des buts "normaux". Il faut que ce soit magique à chaque fois.
40': Avec cinq buts, Zlatan est 2e meilleur buteur de la Ligue des champions derrière Ronaldo.
39':
38': Oh mon dieu...
37': UNE MINE MONSTRUEUSE DE 35 METRES EN PLEINE LUCARNE ! LE STADE EST DEBOUT pour un joueur adverse. Du JAMAIS VU.
36': OH IBRA ! OH IBRA ! OH IBRA !
34': Les longues transversales de Verratti ou Thiago Motta, c'est délicieux.
31': On a failli voir le triplé de Zlatan avec le triplé de passes décisives de Van der Wiel...
30': C'est France-Luxembourg ce match...
28': Pronons le temps d'envoyer un petit big-up à Gregory van der Wiel, qui était horrible l'an passé, et qui est vraiment canon cette année.
26': Je veux bien qu'Anderlecht ne soit qu'Anderlecht, mais l'impression de puissance que laisse ce PSG est incroyable...
25':
23': LA MADJER DE ZLATAN !!!! Encore un centre de Van der Wiel, encore un but de Zlatan. Le duo est gagnant et le PSG est déjà à l'abri...
21': Si ça continue comme ça, les Belges vont exploser en vol...
20': Van der Wiel ! Encore une bonne passse de Cavani mais le tir du Néerlandais est sorti par le gardien mauve.
19': Bonne réaction dans la foulée des joueurs Belges qui ont une double occasion, mais la reprise de Mitrovic passe au-dessus.
18': Très bon décalage au départ de l'action de Cavani sur VdW...
17': LE BUT DU PSG !!!! Exactement le même que contre Benfica. Van der Wiel déborde et centre au deuxième poteau pour Ibra, qui la pousse au fond.
14': Ibra!!! Oh le coquiiinnn il tente une talonnade devant le gardien au lieu de l'allumer tout simplement! C'était une énorme occase pour Paris.
12': Cavani n'est pas du tout dans son match pour l'instant. Deux ballons perdus sur des erreurs techniques.
10': Grosse frappe bien lourde de Suarez, Sirigu repousse en corner. Ca fait 2-0 pour les Belges au niveau occasions.
8': Si quelqu'un pouvait rappeler au petit Cavani qu'il joue côté droit...
5': la tête de Mitrovic! Joli centre de NSakala et Sirigu doit s'employer. Marquinhos a perdu son duel de la tête...
4': Zlatan fait un appel de balle dans le dos de la défense mais est hors-jeu. De peu.
3': Bon, on est déjà parti sur du 99% de possession ed balle pour Paris. Un match de hand.
1': C'est parti !
20h44: Bon, Anderlecht, ça fait quand même pas trop peur.
20h41: Allez, on va s'y mettre. Les équipes sont sur la pelouse!
20h32:
20h30: Voila les compositions d'équipes:

ANDERLECHT : KKaminski - Mbemba, Kouyaté, Nuytinck, N'Sakala - Tielemans, Kljestan - Gillet (c), Praet, Suarez - Mitrovic.

PARIS SAINT-GERMAIN :
Sirigu - Van der Wiel, Alex, Marquinhos, Maxwell - Verratti, Thiago Motta, Matuidi - Cavani, Lavezzi - Ibrahimovic (c).

Les remplaçants parisiens: Douchez, Camara, Digne, Lucas, Ménez, Rabiot, Ongenda.

20h29: Autant dire qu'avec une victoire ce soir, les Parisiens seraient sacrément bien embarqués pour la qualification.
20h27: Après deux rencontres, et avant celles de ce soir (Anderlecht - PSG et Benfica - Olympiakos), voici le classement de la poule

1. PSG - 6 points
2. Olympiakos - 3 points
3. Benfica - 3 points
4. Anderlecht - 0 point

20h25: Salut à tous et bienvenue sur 20minutes.fr - Le PSG affronte Anderlecht à Bruxelles pour la troisième journée de Ligue des champions.

Non, le PSG ne sous-estime pas son adversaire du soir, Anderlecht, largué en Ligue des champions comme en championnat. C’est le message délivré par les Parisiens depuis qu’ils ont mis un pied à Bruxelles, dans l’optique d’enchaîner une troisième victoire en autant de rencontres dans ce groupe de C1. Un succès supplémentaire rapprocherait un peu plus le PSG de son objectif initial: une qualification pour les huitièmes de finale.

Sur le papier, Anderlecht n’est plus vraiment ce qu’il était. Avec une moyenne d’âge d’équipe espoir, le plus grand club belge s’est transformé au fil des ans en une pouponnière géante où les joueurs ne pensent qu’à filer dans les grands clubs étrangers. «Il y a un monde d’écart entre nous et le PSG», observe le coach belge, John Van den Brom. Côté parisien, Laurent Blanc dispose de nouveau de tous ses titulaires, au repos contre Bastia en championnat. Il a en revanche jugé inutile d’emmener Jallet et Pastore, deux joueurs laissés sur le bas-côté depuis quelques semaines et qui doivent attendre le mercato avec impatience.

Un match à suivre en live comme-à-la-maison dès 20h45. Mathématiquement, Paris n’est qu’à onze matchs de la victoire finale…