Rugby : Des retours qui tombent à point

©2006 20 minutes

— 

Absents pendant trois semaines pour cause de test-matchs, sept des huit internationaux stadistes ont retrouvé Toulouse (lire ci-contre). Seul le Gallois Gareth Thomas manquait hier à l'appel à Ernest-Wallon. Sans eux, Toulouse a vécu une période difficile : un succès devant Bourgoin (25-15), une défaite contre Brive (26-29) et enfin un nul à Albi (13-13), vendredi dernier. Résultat : les Rouge et Noir, 5es, ont quitté le quatuor de tête, qualificatif pour les demi-finales.

Cédric Heymans, titulaire avec les Bleus face à la Nouvelle-Zélande (11-23), puis à l'Argentine (27-26), prend toutefois la défense de ses coéquipiers de club : « Ils ont fait ce qu'ils avaient à faire, assure l'ailier du XV de France. Après Brive, ils ont bien réagi à Albi. Ils ont montré du tempérament, du courage. » Des qualités insuffisantes pour glaner une victoire que les Toulousains devront obtenir dès samedi face à Montauban. Avant d'aborder un double rendez-vous décisif en Coupe d'Europe contre les Gallois de Llanelli. Autant dire que les internationaux, pourtant éprouvés par les test-matchs d'automne, n'auront droit à aucun régime de faveur. « Il va falloir être à fond », remarque Heymans, qui a renoué avec les séances de travail en club dès hier après-midi. A la différence de deux de ses coéquipiers en bleu : Fabien Pelous (blessé au cartilage des côtes) reste incertain pour la réception de Montauban, alors que Jean-Baptiste Elissalde (décollement de l'aponévrose du mollet droit) est déjà forfait.

N. S.

Les Français Pelous, Elissalde, Fritz, Jauzion et Heymans, les Argentins Hasan et Albacete, ainsi que le Gallois Thomas manquaient à l'appel, vendredi à Albi (13-13).