Football : Les arbitres n'aident pas le Paris-SG

©2006 20 minutes

— 

« On va nous taxer de mauvais perdants, mais trop, c'est trop ! Il faut que cela cesse ! » Le président Alain Cayzac était très remonté contre l'arbitre Bruno Coué, dimanche lors du match à Nantes (1-1). Il est vrai que le PSG a été victime de nombreuses erreurs d'arbitrage depuis le début de la saison. Rappel.

Lyon-PSG 1-1 (Trophée des champions) Les consignes données aux arbitres pour « nettoyer » les surfaces de réparation font une première victime, Armand, coupable d'un accrochage sur corner. Benzema égalise, Lyon s'impose aux tirs au but. « Nous perdons sur une décision litigieuse, sans accabler les arbitres », déclare alors avec diplomatie Cayzac.

Sochaux-PSG 3-2 (4e journée) Deux penaltys très sévères sont sifflés contre Yepes, pour deux fautes peu évidentes ou inexistantes. « Il faut qu'on m'explique pourquoi aucun autre club en France n'a subi un traitement identique ! Grâce à un arbitrage excellent, nous repartons avec une défaite », s'emporte Lacombe.

PSG-Marseille 1-3 (5e j.) Sur un coup franc, Yepes concède un nouveau penalty pour une faute imaginaire sur Zubar. Dans la foulée toutefois, l'arbitre compensera en offrant au PSG un penalty sur une faute inexistante de Beye.

PSG-Sedan 4-2 (9e j.) Hors-jeu, le Sedanais Marin égalise à 1-1. Réduit à dix après l'expulsion de Frau, Paris parvient à inverser la tendance.

Lyon-PSG 2-1 (Coupe de la Ligue) Hors-jeu, Wiltord égalise à deux minutes de la fin, avant de doubler la mise. « Deux fois qu'on vient ici et deux fois qu'on se fait voler », se lamente Lacombe.

PSG-Lens 1-3 (12e j.) Lancé plein champ, Kalou est signalé – à tort – hors jeu, alors que Lens menait 2-1.

PSG-Bordeaux 0-2 (14e j.) Rozehnal ouvre le score de la tête sur corner, mais l'arbitre refuse le but pour une faute peu évidente de Yepes sur Enakharire.

Nantes-PSG 1-1 (15e j.) Auteur d'un coup de coude sur Diané, Pierre n'hérite que d'un carton jaune. Le même Diané, crocheté par Norbert, aurait dû bénéficier d'un penalty en seconde période.

Sébastien Bordas