Ballon d'or : Un choix qui ne fait pas l'unanimité

©2006 20 minutes

— 

L'attribution du Ballon d'Or 2006 à Fabio Cannavaro n'a pas déclenché un enthousiasme excessif en France. Michel Platini, lauréat en 1983, 1984 et 1985, a été sévère. « Henry et Ronaldinho méritaient ce trophée et s'il faut récompenser un joueur pour sa Coupe du monde, c'était Buffon », explique Platini. Pour Jean-Pierre Papin, Ballon d'Or en 1991, ce choix n'est pas logique. « Par rapport aux autres grands joueurs, Cannavaro ne mérite pas le Ballon d'Or. Il a peut-être réalisé une grande Coupe du monde, mais pas une grande année », affirme JPP. Treize ans après Roberto Baggio, dernier lauréat italien, Cannavaro est évidemment plébiscité dans son pays. « C'est un joueur exceptionnel et déterminant au sein d'une équipe fantastique », soutient Marcello Lippi.