Ligue des champions: Marseille trop impuissant

FOOTBALL L'OM a pris une leçon à Dortmund face au Borussia (3-0)...

De notre envoyé spécialà DortmundBertrand Volpilhac

— 

Le Polonais Robert Lewandowski a inscrit un doublé pour le club allemand.
Le Polonais Robert Lewandowski a inscrit un doublé pour le club allemand. — J. Macdougall / AFP

Internet est un outil formidable. Il permet, par exemple, aux supporters marseillais d'accéder en un instant aux images d'une victoire de l'OM face à Dortmund. Et d'oublier aussi vite que depuis les deux succès olympiens de 2011 (3-0 et 3-2), un monde sépare désormais ces clubs. Largement battus mercredi soir chez le vice-champion d'Europe (3-0), les Marseillais n'ont pas été ridicules, certes, mais ils n'ont jamais entraperçu autre chose que la défaite. A part peut-être le spectre d'une élimination précoce de la Ligue des champions, quinze jours après un premier revers face à Arsenal.

Coupable Mandanda

Plutôt bien en place en début de rencontre, les hommes d'Elie Baup ont fait preuve d'un peu de naïveté en oubliant deux règles primordiales face à une équipe aussi explosive : ne pas perdre de ballons dans son camp et éviter les contre-attaques. La première aurait évité de donner confiance aux attaquants allemands sur plusieurs tentatives lointaines. La deuxième aurait empêché l'ouverture du score de Lewandowski (19e), après une remontée de terrain à six Allemands contre trois Français à la suite d'un corner olympien.

Il faut dire que depuis 2011, ce Borussia a bien changé. A cette époque-là, la naïveté était plutôt chez eux, comme le regrettait son entraîneur Jürgen Klopp lundi. Aujourd'hui, le BVB est une équipe capable de gérer ses temps faibles sans concéder d'occasion et d'étouffer son adversaire quand il le souhaite. Brillant jusque-là, le gardien de l'OM, Steve Mandanda, a fini par céder sous la pression, en offrant le deuxième but à Reus (52e). Avant que Nkoulou ne fauche ce même Reus, permettant à Lewandowski (82e) d'inscrire un doublé sur penalty et de rendre aux Marseillais le 3-0 infligé il y a deux ans. Pour l'OM, ce matin, 2011 paraît bien loin.

 

■ Barcelone s'est fait très peur

Le Barça sans Lionel Messi, ce n'est vraiment plus la même équipe. Mercredi soir, les Catalans ont éprouvé les pires difficultés pour dominer le Celtic à Glasgow (0-1). Pourtant en supériorité numérique après l'expulsion de Brown, les Barcelonais ont dû attendre la 76e minute pour inscrire le but libérateur par Fabregas. L'an dernier, les Ecossais avaient réussi l'exploit de battre le Barça (2-1) dans un Celtic Park au public déchaîné.