Ligue des champions: L'OM pense encore aux huitièmes de finale

B.V. à Dortmund

— 

Les joueurs de Marseille n'ont rien pu faire lors de la défaite face à Dortmund (3-0) en Ligue des champions, le 1er octobre 2013.
Les joueurs de Marseille n'ont rien pu faire lors de la défaite face à Dortmund (3-0) en Ligue des champions, le 1er octobre 2013. — M.MEISSNER/AP/SIPA

«C’était déjà compliqué, ça va l’être encore plus.» Le plus simplement du monde, Rod Fanni a parfaitement résumé la situation. Quand ils ont vu le tirage, les Marseillais savaient qu’ils devraient se lever de bonne heure pour sortir de la poule. Surtout après la défaite inaugurale face à Arsenal. Et encore plus après celle de mardi, face à Dortmund (3-0). Mais pas question d’abdiquer. «On a encore des chances mais il faut que l'apprentissage se fasse rapidement, expliquait ainsi l’entraîneur Elie Baup. Les confrontations contre Naples deviennent décisives.»

S’ils veulent rêver d’une qualification, ou plus lucidement d’une troisième place synonyme de repêchage en Ligue Europa, les Marseillais devront au moins ne pas perdre lors des deux prochains matchs, face aux Italiens. Ce n’est pas terminé même si ça paraît difficile, enchaîne le latéral Benjamin Mendy. J'espère que l'on va réussir à accrocher des résultats convenables». Philosophe, le milieu Giannelli Imbula conclut: «Il reste quatre matchs, le ballon est rond pour le monde.»