Ligue des champions: Laurent Blanc «n’a pas vraiment eu peur» face à l’Olympiakos

B.V.

— 

L'entraîneur du PSG Laurent Blanc, le 7 août 2013, à Clairefontaine.
L'entraîneur du PSG Laurent Blanc, le 7 août 2013, à Clairefontaine. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Il était plutôt tranquille, Laurent Blanc, après la victoire de son PSG face à l’Olympiakos. «Je n’ai pas réellement eu peur dans ce match, lance-t-il. Effectivement, l’Olympiakos nous a posé beaucoup de problèmes en première période, mais ce sera le cas pour d’autres équipes s’ils (les Grecs) continuent à jouer comme ça. Ils sont revenus très logiquement au score mais il n'y avait pas à avoir peur de quoi que ce soit.»

Pourquoi? Parce qu’«on sait qu’avec notre jeu, c’est plus facile de faire la différence en deuxième période parce que l’adversaire se fatigue. Ils ont manqué un peu d’énergie parce qu’ils en ont brûlé beaucoup en première période.» Le défenseur Maxwell confirme, en ajoutant aussi que le PSG a su élever son niveau de jeu après la pause: «En première période, on n'a pas bien contrôlé la possession de balle, analyse le Brésilien. En deuxième période on était plus haut, on a eu plus de possession et plus d'occasions. Gagner ici ce n'est pas facile.»