Un théâtre au service du jeu et des spectateurs

— 

Les 37 m qui séparaient le public de la pelouse à Charléty ne sont déjà plus qu'un vieux souvenir. Grand fan de foot, l'architecte Rudy Ricciotti a voulu faire du nouveau Jean-Bouin un vrai théâtre sportif, où les spectateurs sont proches des joueurs. Parce que «c'est bien le jeu, le sport, le peuple qui font un stade», explique le Grand Prix national de l'architecture 2006, précisant que l'enceinte peut aussi recevoir des matchs de foot. L'ambiance devrait ainsi y être bouillante, les tribunes ayant été construites de manière à retenir le bruit à l'intérieur du bâtiment.

Capable de recycler ses eaux et de produire sa propre électricité, le nouveau Jean-Bouin a aussi tous les équipements d'un stade dernier cri : un centre commercial, un gymnase à 12 m sous terre, une salle de musculation… Dans un ensemble pourtant inspiré des stades de l'Antiquité, le grand pari de Ricciotti : «C'est le seul stade où l'on circulera dans le déambulatoire en faisant le tour complet. Ce sera un lieu de rencontres et de fraternité mais aussi de drague, je pense.» B.V.