Football féminin : Corinne Lebailly porte Vendenheim au sommet

©2006 20 minutes

— 

Meilleure réalisatrice de D2 avec 9 buts inscrits en sept journées, l'attaquante fédinoise n'est pas étrangère à la série de six victoires consécutives du FCV, désormais coleader de la poule 2 avec Saint-Etienne. « J'ai retrouvé la confiance et le plaisir de jouer, confie Corinne Lebailly, inefficace la saison passée en D1. J'ai toujours été attirée par le but. J'ai ça dans le sang. »

Rapide, dévoreuse d'espaces et à la technique subtile, l'internationale des moins de 21 ans s'épanouit dans le système – un 4-4-2 avec milieu en losange – mis en place par le nouvel entraîneur Dominique Steinberger. « On joue l'attaque et on se trouve presque les yeux fermés », se réjouit « Coco », qui n'exclut pas un départ l'été prochain après quatre saisons en Alsace. Le PSG me veut depuis un an. Mais ça dépendra si on remonte en D1 et du recrutement ensuite. »

J. S.