Water-polo : Toulouse, rajeuni, rêve de montée en Nationale 1

©2006 20 minutes

— 

Troisième de sa poule de N2 voici deux ans, deuxième la saison passée, le Stade Toulousain vise maintenant la première place. La seule qui délivre un sésame direct pour la N1, les deux suivants passant par des barrages. Les trois victoires lors des trois premières journées valident les ambitions des coéquipiers de Mickaël Gentet. A 28 ans, le capitaine fait figure de vétéran au sein d'une équipe rajeunie. «La moyenne d'âge est de 21-22 ans, explique-t-il. Par rapport à l'an passé, nous avons perdu en physique, mais gagné en technique et en vélocité. » Drevet, Oliva, Valderrama et Valeau ont remplacé Szarko (ancien entraîneur-joueur), Vinh-Tung, Echeverry et Wachtel. Dans les coulisses, Jacky Pellerin, ancien coach du nageur Franck Esposito, est arrivé comme directeur sportif et Grégory Bénard comme entraîneur. Prochain match face au Havre, samedi (20 h 45) à Léo-Lagrange.

N. S.