Tennis : Mauresmo pas vraiment dans le coup

©2006 20 minutes

— 

Amélie Mauresmo n'a pas pesé lourd face à Nadia Petrova (6-2, 6-2) hier, lors du premier match des Masters féminin de Madrid. « Aujourd'hui, j'ai l'impression d'être meilleure en espagnol qu'au tennis », en a même blagué la nº 1 mondiale, qui n'est pourtant pas une adepte de la langue de Cervantès. La Française, qui n'avait plus joué en compétition depuis sa blessure à Zurich il y a près de trois semaines, n'est jamais entrée dans son match, s'inclinant en 1 h 13 min.

Prudente sur le premier jeu, la Française était prise à la gorge d'entrée par la Russe, qui faisait rapidement le break pour mener 3-0. Peu efficace sur son service, loin de sa ligne de fond de court dans l'échange, Mauresmo voyait les jeux défiler jusqu'à être menée 6-2, 5-1, 40-0. La réaction d'orgueil de la championne lui permettait de sauver trois balles de match et de breaker la Russe dans la foulée, pour la première fois de la rencontre. Mais l'embellie était de courte durée, et la protégée de Loïc Courteau cédait finalement son service pour la cinquième fois du match. « Il n'y a rien de positif à retirer d'une telle rencontre. Je n'ai pas ressenti de douleur à mon épaule, mais je n'étais juste pas dedans et j'ai fait des fautes bêtes. De son côté, Nadia a joué très intelligemment, très solidement. Pour moi, c'est une rencontre vraiment frustrante. Cela ne pourra pas être pire lors des deux prochains matchs », estimait Mauresmo. Au repos aujourd'hui, elle devra battre demain Justine Henin-Hardenne et vendredi Martina Hingis pour se qualifier en demi-finale.

Un dernier carré vers lequel la Russe Maria Sharapova a fait un premier pas dans l'autre groupe, après sa victoire sur sa compatriote Elena Dementieva (6-1, 6-4).

Gaël Anger