Tony Parker, un prince à New York

©2006 20 minutes

— 

Le public du mythique Madison Square Garden de New York s'est trouvé un nouveau bourreau : Tony Parker. Auteur de 24 points et 10 passes décisives lundi soir, le meneur des San Antonio Spurs a permis aux siens de terrasser les valeureux New York Knicks (93-105). Opposé à son ancienne « bête noire » Stephon Marbury, « TP » a stoppé le come-back des Knicks grâce à une flopée de tirs lointains, symbole de ses progrès au shoot. « Si je suis démarqué, je me dis que je vais rentrer le tir », assurait le Français après la partie. « Dans les moments chauds, il ne se perd plus dans des pénétrations risquées, témoignait son coéquipier Brent Barry, auteur de 19 points. Son jeu a encore évolué et cela le rend encore plus dangereux. »