OM : silence, «on se bouge»

©2006 20 minutes

— 

Motus et bouche cousue. A cinq jours d'un déplacement capital à Lille (3e), lors de la 13e journée de L1, rien n'a filtré hier à la Commanderie concernant le rappel à l'ordre des joueurs cadres prôné par Pape Diouf et José Anigo, au lendemain de la cuisante déroute à domicile face à Lorient (0-1). « Ce qui s'est dit est un secret de famille », a précisé l'entraîneur olympien Albert Emon. Avant d'avouer que la défaite face à Lyon (1-4), le 22 octobre, avait « énormément touché le moral des joueurs ». Depuis ce choc, l'OM a en effet aligné une triste série de trois défaites consécutives (face à Saint-Etienne, Nice et Lorient), passant de la 2e à la 6e place au classement.

Concernant le faible rendement de Franck Ribéry, Albert Emon ne s'est pas montré plus loquace. « Quand le collectif n'est pas bien, Ribéry n'est pas bien », a simplement déclaré le coach marseillais, qui a par ailleurs confié que le mot d'ordre délivré au Boulonnais en ces temps de crise était le même que pour les tous les autres joueurs : « Obligation de se bouger le cul ». Sur la sellette, Emon pourrait quant à lui voir son avenir s'assombrir si l'OM ne ramenait un bon résultat de Lille dimanche.

Fred Azilazian

Remis de leurs blessures, Mathieu Valbuena (cuisse) et Renato Civelli (mollet) devraient effectuer leur retour dans le groupe dimanche, à Lille. Quant à Djibril Cissé, sa reprise est prévue pour la fin du mois.