Football : l'indispensable Monsieur Cabaye

©2006 20 minutes

— 

De l'art de se rendre incontournable. Pour sa deuxième année chez les professionnels, Yohan Cabaye est en passe de s'imposer comme l'un des pions essentiels de l'entrejeu lillois. « Pour l'instant, tout va bien », confie, voix basse et sourire en coin, le Tourquennois. Si l'international espoirs n'a participé qu'à 7 matchs de Ligue 1 (avec 2 buts à la clé), Claude Puel l'a systématiquement aligné en Coupe d'Europe. Une prouesse, à seulement 20 ans. « Et une chance pour moi, parce qu'à mon âge, c'est rare d'avoir déjà participé à deux Ligue des champions », s'enthousiasme l'ancien pensionnaire du centre de formation nordiste, qui sera suspendu pour le match décisif contre les Belges d'Anderlecht, le 21 novembre prochain.

A plusieurs reprises cette saison, le cerveau et le pied droit de Yohan Cabaye ont éclairé le milieu de terrain nordiste, qui manque parfois d'imagination. A Valenciennes, samedi (0-3), son entrée à la mi-temps fut même synonyme d'emprise totale sur la rencontre (et de 3e but des Dogues). Allié à sa technique sans faille, son engagement total offre un mélange détonnant aux Dogues. « Je me sens mieux cette année, plus en confiance », souligne Yohan Cabaye, auteur de deux tentatives lointaines de lobs contre Athènes (3-1). Son seul défaut ? Peut-être un jeu de tête un poil limité compte tenu de son gabarit (1,75 m pour 69 kg). Et c'est bien le seul domaine où il aura du mal à progresser.

Antoine Maes

Pilier de la sélection espoirs, Cabaye ne participera pas aux JO de Pékin, les Bleuets ayant été éliminés lors des qualifications de l'Euro 2008. D'ici là, il sera peut-être passé à l'étage supérieur.