Dopage de Tyson Gay: L'échantillon B confirme la présence d'une substance interdite

SPORT Le sprinteur américain aurait par ailleurs subi au moins un autre contrôle positif...

B.D. avec AFP

— 

Tyson Gay lors d'une conférence de presse, le 3 juillet 2013
Tyson Gay lors d'une conférence de presse, le 3 juillet 2013 — Martial Trezzini/AP/SIPA

L'analyse de l'échantillon B du sprinteur américain Tyson Gay, contrôlé positif mi-mai, confirme qu'il a bien eu recours à un produit interdit, rapporte ce samedi la presse américaine, s'appuyant sur des conclusions de l'agence nationale antidopage (USADA).

Détenteur de la meilleure performance mondiale de la saison sur 100 m (9 sec 75), Gay, qui a d'ores et déjà annoncé qu'il ne se rendrait pas aux championnats du monde d'athlétisme de Moscou dans deux semaines, aurait par ailleurs subi au moins un autre contrôle positif, probablement lors des sélections américaines, fin juin, selon les médias.

Présence d'une substance interdite

L'analyse de l'échantillon B, prélevé hors compétition mi-mai, confirme la présence d'une substance interdite, non précisée. La presse américaine affirme par ailleurs que Gay a également été contrôlé positif lors des sélections américaines fin juin, voire même en d'autres occasions cette année sur une période très restreinte.

Si plusieurs contrôles positifs sur une courte période étaient confirmés, cela pourrait accréditer la thèse de Gay qui, ignorant qu'il se dopait, estime avoir été abusé par une personne dans son entourage. Depuis l'annonce du premier contrôle positif de Gay, l'USADA a souligné à plusieurs reprises l'attitude responsable du sprinteur américain, et sa très grande coopération dans l'enquête.