Rugby : dans le monde, Daniel Carter sort de la mêlée

©2006 20 minutes

— 

Sacré meilleur joueur du monde en 2005, Daniel Carter est de nouveau en course pour ce trophée, a annoncé hier la fédération internationale de rugby (IRB). Agé de 24 ans, le demi d'ouverture des All Blacks a encore fait étalage de sa classe dimanche face aux Anglais (20-41), en marquant 26 points à lui seul. Un record pour un joueur néo-zélandais. Les Bleus auront donc tout intérêt à surveiller Carter de près lors des deux matchs prévus face aux Blacks, les 11 et 18 novembre.

« Carter fait tout juste, il donne une vitesse incroyable », reconnaît Jo Maso, manager de l'équipe de France. Au-delà de son apport dans le jeu des Blacks, c'est un buteur incroyable. « C'est une machine à marquer ! Il tente de toutes les distances et n'importe où sur le terrain, il ne faut pas lui laisser une seule opportunité », témoignait hier Andy Robinson, entraîneur des Anglais. Le 26 novembre prochain, l'IRB pourrait donc faire de Daniel Carter le premier joueur à décrocher deux ans de suite le trophée de meilleur joueur de la planète ovale. Richie McCaw (Nouvelle-Zélande), Chris Latham (Australie), Paul O'Connell (Irlande) et Fourie du Preez (Afrique du sud) sont les autres postulants au titre.