Voile : Lemonchois sur «l'autoroute du Rhum»

©2006 20 minutes

— 

Le skipper de Gitana XI a remporté hier la Route du Rhum après 7 jours et 17 heures d'une course dont le record, auparavant détenu par Laurent Bourgnon, a été pulvérisé de quatre jours. « C'est comme dans un rêve. Pendant toute la course, le bateau a été magique, témoignait Lionel Lemonchois quelques minutes après avoir franchi en vainqueur la ligne d'arrivée à Pointe-à-Pitre. Il a répondu parfaitement à tout ce que je lui demandais, on a formé un tandem formidable. Et je vais finir par croire que je sais faire du bateau ! »

Cette victoire et surtout cet incroyable record en solitaire avaient de quoi laisser pantois les spécialistes qui, au départ de Saint-Malo, prévoyaient une traversée en dix jours. Pour réussir cet exploit, le skipper normand a presque suivi la ligne parfaite, puisqu'il n'a parcouru que 255 milles de plus que la route théorique idéale. « On a eu des conditions exceptionnelles qui se prêtaient à faire un temps. Mais je n'ai pas pensé au record, juste à gagner la course », racontait Lemonchois. A peine à terre, le nouveau héros était fêté comme il se doit. « Lionel a débaptisé la Route du Rhum, elle s'appelle désormais “l'autoroute du Rhum” », expliquait avec malice Victorin Lurel, président de la Région Guadeloupe.

Preuve de la vitesse de cette édition, six multicoques semblent en mesure de battre la marque établie par Bourgnon en 1998. Deuxième de la Route du Rhum, Pascal Bidégorry est arrivé hier à 17 h 27, soit 11 heures après le vainqueur. « On signe toujours pour une deuxième place sur cette course, mais j'aurais préféré gagner », avouait le skipper de Banque-Populaire, qui avait remporté l'an passé la Transat Jacques-Vabre associé à... Lionel Lemonchois. Thomas Coville (Sodeb'O) et Michel Desjoyeaux (Géant) étaient attendus la nuit dernière.

Jérôme Capton