Football : l'Olympique de Marseille pique sa crise

©2006 20 minutes

— 

« J'ai vu une équipe hors du coup dans tous les compartiments du jeu. Mais j'ai surtout vu une équipe démissionner. C'est inadmissible quand on joue à l'OM. » La colère du président Pape Diouf résonne encore dans les couloirs du Vélodrome. Battus par Lorient (0-1) samedi, lors de la 12e journée L1, les Marseillais ont con-cédé leur 4e défaite de rang toutes compétitions confondues. Inquiétant avant de se rendre à Lille dimanche.

Cette spirale infernale plonge le club phocéen dans la tourmente. Une crise qui couvait depuis le revers face à Lyon (1-4), le 22 octobre dernier. « On ne peut pas laisser les choses en l'état. S'il faut prendre des décisions, quelles qu'elles soient, on les prendra », annonce sans détour Diouf. Des propos qui pourraient s'adresser à Albert Emon. « J'espère que tout le monde se sent visé. Moi le premier. C'est tout à fait normal. Quatre défaites, c'est difficile à vivre », confiait hier le coach olympien. « C'est à nous, joueurs, de mouiller le maillot, tempérait l'attaquant Mamadou Niang. Nous sommes responsables de cette situation, pas Albert. »

A Marseille, Julien Pourtal