Tennis : Nikolaï Davydenko en démonstration

©2006 20 minutes

— 

Stakhanoviste des courts, Nikolaï Davydenko a pourtant fait dans l'expéditif pour remporter le premier Masters Series de sa carrière, hier à Paris. Imperturbable pendant tout le tournoi, il a maintenu une cadence infernale pour dominer sans sourciller le Slovaque Dominik Hrbaty sur le score de 6-1, 6-2, 6-2. En 1 h 38, le Russe a empoché son 5e titre de l'année. Seul Roger Federer (onze trophées) a fait mieux.

A l'heure où les cadences infernales du circuit sont dénoncées un peu partout, Davydenko (25 ans) continue de défier toute logique. Il a remporté hier son 93e match en 2006, un rythme qui lui vaut désormais une troisième place mondiale. « Me retrouver dans le Top 3 tout en remportant mon premier Masters Series, c'est important dans une carrière », a reconnu l'intéressé, qui ne se fait cependant pas trop d'illusions pour le Masters qui débutera dimanche, à Shanghaï (lire ci-dessous). « J'ai bien joué aujourd'hui mais j'ai connu quelques baisses de concentration. Face à Federer, il faut être à 100 % tout le temps. En tout cas, cette victoire ne peut que me donner de la confiance. »

De son côté, Hrbaty devait bien reconnaître la supériorité de son adversaire. « Jouer contre lui aujourd'hui, c'était comme jouer un match de football à neuf contre onze. Il mérite son titre, je ne crois pas avoir déjà joué contre un tel joueur », louait même le Slovaque, témoin privilégié de la finale la plus courte de l'histoire du tournoi parisien en termes de jeux disputés.

Gaël Anger